comparatif
Offre ELECTRICITE
Offre GAZ
Les meilleures promos
direct energie

-10% sur l'electricité et le gaz avec l'offre Online via fournisseurelectricite.info
PROMO
direct energie

25€ de réduction sur votre 1ère facture en choisissant l'un de nos parrains ENI - il suffit de saisir le code du parrain au moment de l'inscription
PROMO
gdf suez

-8% sur le prix de votre consommation d'électricité
PROMO
Nous suivre
      

Dossier mode d'emploi

Sondage electricité/Gaz
Votre fournisseur d'electricité préféré ?
541 votes 32.2%
Direct Energie
730 votes 43.4%
EDF
148 votes 8.8%
GDF
141 votes 8.4%
Proxelia
48 votes 2.9%
Alterelec
74 votes 4.4%
PlaneteUI
 1682 votes Archives 
Zone admin
Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | »

les brèves

EDF abus de position dominante

Ajouté le 13/03/2012 - Auteur : scousser
C'est désormais officiel. La Commission européenne a annoncé lundi avoir ouvert une procédure d'infraction contre EDF, soupçonné d'empêcher ses clients industriels en France de faire appel à d'autres fournisseurs. EDF avait indiqué mercredi avoir reçu «une communication de griefs» de la part de la direction générale de la concurrence de la Commission européenne. Dans un communiqué, la Commission européenne indique que les griefs portent sur les contrats conclus par le groupe avec des grands clients industriels en France. Ceci constitue la première étape d'une procédure d'infraction. «La Commission considère que ces contrats pourraient empêcher les clients de s'adresser à d'autres fournisseurs, réduisant ainsi la concurrence sur le marché, en particulier au regard de la nature exclusive et la durée des contrats et de la part du marché concernée par ceux-ci». «Dans ces mêmes contrats, la revente d'électricité apparaît restreinte» indique la commission. Selon elle «ces pratiques pourraient constituer des infractions aux règles» sur les abus de position dominante. source : http://www.lefigaro.fr/societes/2008/12/29/04015-20081229ARTFIG00330-edf-soupconne-d-abus-de-position-dominante-.php
3 commentaires - Voir | Rédiger

Réduire les gaz avec Direct Energie

Ajouté le 13/03/2012 - Auteur : scousser
Réduire les émissions de gaz à effet de serre : le sommet de l’ONU sur le climat entre dans sa deuxième semaine. Réduire les gaz ? Tout le monde est d’accord sur l’urgence et pourtant. Même en France qui se vante de son grenelle de l’environnement, des projets émetteurs de CO2 s’apprêtent à sortir de terre. C’est le cas dans l’Oise à Verberie. Direct Energie défend l’installation d’une usine de production d’électricité au gaz. Combustible fossile émetteur de gaz à effet de serre.

La majorité des élus de la communauté de communes y sont favorables : l’usine va créer des emplois, elle est au cœur de lignes à haute tension qui lui permettent d’envoyer l’électricité produite sur le réseau. Mais les habitants eux n’en veulent pas. Pour des raisons écologiques : le gaz n’est pas une énergie renouvelable. La France doit l’importer. La centrale va rejeter un million 800 000 tonnes de gaz carbonique par an. Est ce bien raisonnable pour un pays qui s’est engagé à réduire les gaz ?

Les riverains s’inquiètent également de la pollution de proximité : les oxydes d’azote et de souffre. De la pollution sonore : le bruit atteindra 70 décibels, l’ambiance d’une rue à fort trafic. De la destruction des paysages : le plateau sur lequel l’usine doit être implantée est une zone agricole et boisée. C’est aussi un corridor biologique qui voit passer les grands cervidés, enfin l’usine aura le nez sur un parc naturel régional.

Source: http://www.france-info.com/spip.php?article220051&theme=81&sous_theme=144
5 commentaires - Voir | Rédiger

augmentation forte des prix EDF

Ajouté le 13/03/2012 - Auteur : scousser
source : kelwatt.fr

Annoncée partout à 1.9%, pour certains consommateurs selon la Tribune, la facture d’électricité augmenterait bien plus que prévu.

Le journal officiel du 14 août dévoile ainsi une toute autre réalité pour une partie des clients d’EDF. En effet, si l’on rentre dans le détail, la hausse des tarifs touche aussi bien le prix à la consommation que le prix de l’abonnement. Les plus petits consommateurs et les clients qui ont choisi des options particulières sont en réalité les plus touchés par cette hausse. Par exemple, pour les 500 000 clients qui ont choisi l’option Tempo, l’augmentation n’est pas de 1.9% mais de près de 5%.

Les prix des abonnement augmentent également affectant notamment les petits consommateurs. Les abonnements annuels hors taxes des contrats de 3 kVa passent de 21.48€ à 51.24€ soit une hausse de 138.5%. Pour ceux de 6 kVa, l’abonnement augmente de 54.48€ HT à 58.32€ soit une hausse de 7%. Rappelons que ce sont ces deux types de contrats qui sont souscrits par la majorité des ménages.

Inversement ce sont les gros consommateurs qui voient leur facture diminuer. Pour un contrat d’une puissance de 36 kVa, le prix de l’abonnement annuel passe de 743.52€ à 528€ HT soit une diminution de 29%.

La CRE indique qu’aucune anomalie n’est à signaler expliquant que les tarifs des contrats des plus petits consommateurs étaient trop avantageux, et qu’une restructuration des tarifs était nécessaire afin de mieux refléter les coûts réels de l’électricité.

Avec cette hausse des tarifs d’EDF, la CRE compte supprimer ce qu’elle appelle les trappes tarifaires c'est-à-dire les tarifs qui ne couvrent pas les frais de production.

La hausse de 1.9% des tarifs de l’électricité n’est donc qu’une moyenne et révèle finalement de grandes disparités. Les factures seront donc plus salées pour un grand nombre de clients. Selon les abonnements, cette hausse pourrait atteindre 60€.
4 commentaires - Voir | Rédiger

Tarif de l'électricité : plus de concurrence

Ajouté le 13/03/2012 - Auteur : scousser
source : http://www.lefigaro.fr/conso/2009/04/24/05007-20090424ARTFIG00521-tarif-de-l-electricite-un-rapport-prone-plus-de-concurrence-.php

La commission Champsaur, chargée d'évaluer les tarifs de l'électricité, propose notamment de permettre aux consommateurs de passer sans contrainte des offres réglementées aux offres libres et réciproquement, dans son rapport publié vendredi.

Placer sur un pied d'égalité tous les fournisseurs d'électricité agissant sur le marché français. C'est ce qu'il résulte du rapport publié vendredi par la commission Champsaur, chargée depuis novembre dernier de proposer des pistes d'évolution pour les tarifs d'électricité. Présidée par l'ancien président de l'Autorité de régulation des télécommunications, Paul Champsaur, la commission préconise avant tout «d'attribuer à tout fournisseur un droit d'accès à l'électricité de base à un prix régulé reflétant les conditions économiques du parc nucléaire historique». Cette proposition permettrait aux fournisseurs alternatifs, comme Poweo et Direct Energie, d'obtenir d'EDF, qui produit 92% de l'électricité française, des ressources électriques à des prix intéressants pour concurrencer le fournisseur historique. La production d'origine nucléaire, jusqu'ici seulement assurée en France par EDF, a en effet un prix de revient inférieur à celui des autres productions.

Vers la fin des tarifs réglementés pour les industriels

Autre solution proposée par la commission :
la suppression des tarifs réglementés de vente aux consommateurs industriels (verts et une partie des jaunes) ainsi que le Tartam (tarif réglementé transitoire d'ajustement du marché), dit «tarif de retour» vers EDF, instauré en 2007 et valable jusqu'à la mi-2010. En revanche, pour les particuliers et les petits professionnels (les tarifs bleus et une partie des jaunes), la commission opte pour le maintien des tarifs réglementés. En outre, la commission est favorable à l'institution, sans condition de date, de la réversibilité totale, permettant aux consommateurs «d'aller et venir sans contraintes des offres réglementées aux offres libres et réciproquement».

L'association nationale des opérateurs détaillants en électricité (Anode) - rassemblant notamment Poweo et Direct Energie - a approuvé les propositions de la commission Champsaur. L'Anode a souhaité «leur mise en œuvre rapide et exhaustive». Enfin, les ministères de l'Economie et de l'Ecologie, ont indiqué que le gouvernement allait étudier les recommandations du rapport Champsaur «afin d'identifier, dans les prochaines semaines, les pistes d'actions envisageables».
6 commentaires - Voir | Rédiger

Etude TNS Sofres sur l'ouverture du marché Elec

Ajouté le 13/03/2012 - Auteur : scousser
TNS Sofres a mené fin janvier une enquête auprès d’un échantillon de 849 personnes âgées de plus de 18 ans sur leur connaissance et leur perception de l’ouverture du marché de l’énergie (gaz et électricité) aux particuliers. Malgré un chiffre en baisse par rapport à juin 2007 (69%), les français sont encore 50% à ne pas savoir ou à avoir des doutes sur la date d’ouverture totale aux particuliers (juillet 2007) des marchés du gaz et de l’électricité à la concurrence.

Ils sont 27% à ne pas se prononcer, alors que 16% déclarent que l’ouverture aura lieu en 2009 ou au-delà, et 7% qu’elle aura lieu en 2008. Pas si compliqué de changer de fournisseur

Parmi les personnes interrogées, 57% déclarent qu’il est plutôt, voire très facile de changer de fournisseur. A l’inverse, 11% jugent qu’il est très difficile de changer et 22% qu’il est plutôt difficile.

En revanche, la question de la réversibilité, autrement dit la possibilité de revenir au tarif régulé lorsque l’on est passé à un contrat éligible, est très mal appréhendée. Presque la moitié des personnes pense qu’il est possible de revenir au tarif régulé et l’autre moitié non. Les avantages de l’ouverture des marchés du gaz et de l’électricité remis en question…

A la question de savoir si l’ouverture à la concurrence permettrait de faire évoluer la qualité de service, les réponses sont également réparties entre « la qualité de service va s’améliorer » (34% - idem 2007), « la qualité de service va rester la même » (32% - contre 35% en 2007) et « la qualité de service va se dégrader » (29% contre 25% en 2007). NB : 5% ne se prononcent pas (6% en 2007)

L’évolution de la perception des particuliers sur les bénéfices de l’ouverture a donc tendance à se détériorer et comme le conclu très justement TNS SOFRES : « Une amélioration qui demeure un potentiel plus qu’un levier à ce jour ». … surtout quant à une baisse potentielle des prix

Avec des prix des matières premières qui s’envolent et un climat géopolitique et/ou économique instable, la question de l’impact de la concurrence sur les prix est très claire puisque pour 67% des personnes interrogées, les tarifs des fournisseurs d’énergie vont augmenter. Ils étaient 49% à le penser en 2007, soit une très nette évolution.

16% contre 23% en 2007, pensent que les prix vont se stabiliser alors qu’ils ne sont plus que 16% (22% en 2007) à penser que les prix vont baisser. Les nouveaux arrivants méconnus

Le chiffre aurait de quoi décourager les responsables communication des nouveaux fournisseurs : 74% des personnes interrogées sont incapables de citer des fournisseurs d’électricité autres qu’EDF.

Avec 14% de citation, c’est POWEO qui arrive ensuite en première place, devant Gaz de France (6%), Direct Energie (2%), Electrabel/Suez (2%).

La même question sur le gaz est encore plus surprenante : 86% des personnes interrogées n’arrivent pas à citer un fournisseur de gaz alternatif à Gaz de France ! Au palmarès arrivent ensuite : Total/Tegaz (3%), EDF (2%), Butagaz (2%), POWEO (2%), Altergaz (1%), Direct Energie (1%), Electrabel/Suez/Energies du Rhône (1%). Des consommateurs attentifs mais qui ne se sentent pas vraiment concernés

65% des personnes interrogées souhaitent rester clients des fournisseurs actuels, 12% « ont l’intention de regarder les offres », 1% a déjà regardé les offres et changé alors qu’ils sont 21% a les avoir regardé et à ne pas avoir changé.

Dans le cas d’un déménagement, ils sont 50% à penser contacter un fournisseur d’énergie quelques semaines avant le déménagement alors qu’ils sont 30% à envisager le faire quelques jours seulement avant. 8% pensent en contacter le jour de la résiliation du contrat alors que 4% déclarent vouloir attendre le jour J. 4% pensent encore s’en occuper quelques jours après leur emménagement. EDF seul devant l’éternel en attendant

77% des personnes interrogées pensent contacter EDF en premier en cas de déménagement plutôt que Gaz de France (8%), Poweo (1%), Suez (1%), Autre (2%) et NSP (11%).

source: http://www.electricite-verte.com/base-de-connaissances/espace-particuliers_fiche_actualites-21_sondage-l-ouverture-des-marches-du-gaz-et-de-l-electricite-vue-par-les-francais.html

3 commentaires - Voir | Rédiger

L'energie box de sagem pour suivi de consommation

Ajouté le 13/03/2012 - Auteur : scousser
Sagem va fournir une “energie box” qui permettra à EDF et à ses clients de suivre en temps réel la consommation d’électricité, d’eau ou de gaz. Cela permettra une évaluation de la consommation bien plus précis que le principe de consommation estimée.

Poweo propose déjà un système équivalent la Poweo Box.

Chez le client équipé d’un compteur électronique EDF et d’une connexion internet, le compteur transmet par liaison radio les données de consommation à l’EDF box qui transmet l’information à EDF via la connexion internet.

A terme, EDF veut ainsi proposer l’envoi de SMS ou d’e-mail en cas de dépassement de certains seuils de consommation, des alertes en cas de fuite d’eau, et un suivi très précis de sa consommation en ligne (comparaison par rapport à la température, présence dans le logement… etc..).

Grâce à ce dispositif, EDF pourra connaître aussi en temps réels la consommation de ses clients, ce qui lui permettra de détecter les pics de consommation. EDF pourrait, en proposant des prix adaptés, demander à ses client de réduire leur consommation à certains moment (baisse du chauffage, report de machine à laver…).

Ce système existe déjà dans certains pays : Enel, premier fournisseur d’électricité italien, a installé 28 millions de compteurs intelligents. Il diffuse des spots télévisés et envoie des SMS pour prévenir les consommateurs avant les périodes de pointe pour qu’ils réduisent leur consommation. Aux Etats-Unis, des fournisseurs d’électricité comme Florida Power and Light réduisent à distance le chauffage ou la climatisation chez leurs clients. Après leur en avoir demandé l’autorisation lors de la signature du contrat.

L’”EDF Box” ne devrait pas être disponible pour les particuliers avant fin 2009-début 2010. Pour l’instant, la filiale d’EDF organise des bêta-tests. Il n’est plus possible de se porter candidat sur le site internet d'Edelia, filiale d’EDF.
1 commentaire - Voir | Rédiger

Le 28 mars à 20h30, éteignons nos lumières

Ajouté le 13/03/2012 - Auteur : scousser
Le WWF a décidé de lancer une mobilisation internationale avec un moment fort le 28 mars 2009 qui prévoit de toucher, dans plus de 1000 villes , près d’ un milliard de personnes qui feront le geste symbolique d’éteindre leurs lumières pendant une heure. A ce jour, dans 62 pays dont la France, pas moins de 74 métropoles, dont Cape Town, Chicago, Copenhague, Dubaï, Hong-Kong, Istanbul, Las Vegas, Lisbonne, Londres, Los Angeles, Manille, Mexico, Moscou, Nashville, Oslo, Rome, San Francisco, Singapour, Sidney, Toronto et Varsovie, se sont déjà engagées à éteindre leur lumière le samedi 28 mars 2009 de 20h30 à 21h30.
2 commentaires - Voir | Rédiger

amende de 320000 euros à l'encontre de la CEG

Ajouté le 13/03/2012 - Auteur : scousser
La société d'économie mixte Gaz et Electricité de Grenoble (GEG) s'est vu infliger une amende de 320.000 euros par l'Autorité de la Concurrence pour abus de position dominante sur le marché de la fourniture d'électricité aux petits professionnels, selon un communiqué.
3 commentaires - Voir | Rédiger

Accord entre EDF et ses concurrents

Ajouté le 29/10/2009 - Auteur : scousser
EDF aurait finalement noué un accord avec ses principaux concurrents (direc energie, poweo, proxelia, planete oui etc) concernant la réforme du marché de l’électricité prévue l’an prochain, selon Les Echos.

L’Union française de l’électricité (UFE) qui regroupe l’opérateur historique et les fournisseurs alternatifs ont adopté un texte prévoyant notamment la possibilité pour les concurrents d’EDF de lui acheter de l’énergie nucléaire à prix réduit, explique le quotidien économique.

« Sans donner de chiffres, ils proposent implicitement de partir en 2010 d’un niveau de l’électricité de base assez faible, sans doute autour de 34 euros le mégawatt-heure », précise les Echos. En contrepartie de cette concession de la part d’EDF, les nouveaux entrants sur le marché de l’électricité seraient prêts à faire remonter progressivement les tarifs de gros.

Le gouvernement français a annoncé, au mois de septembre dernier, vouloir engager une réforme au 1er juillet 2010 afin de « favoriser la concurrence » sur un marché encore très fermé. Cette décision fait suite aux pressions exercées par la Commission européenne. Cette dernière a présenté en mai le rapport « Champsaur », du nom du président de la commission, proposant notamment de donner aux fournisseurs alternatifs d’électricité, comme GDF Suez, Poweo ou Direct Energie, la possibilité d’acheter une partie de la production électrique d’EDF à un prix abordable pour pouvoir concurrencer l’entreprise nationale.

EDF, qui dispose du plus grand parc de réacteurs nucléaires au monde, est le fournisseur d’électricité de 97% des clients particuliers et 93% des entreprises en France.

source : le figaro
5 commentaires - Voir | Rédiger

vers un maintient des tarifs règlementés en 2010

Ajouté le 15/09/2009 - Auteur : scousser
La France s'engage à mettre en conformité son marché de l'électricité avec les règles de concurrence européennes au 1er juillet 2010, annonce François Fillon, qui promet le maintien des tarifs "réglementés" de vente pour les ménages et les petites entreprises.

Le Premier ministre français a adressé mardi à la commissaire européenne à la Concurrence, Neelie Kroes, et au commissaire européen à l'Energie, Andris Piebalgs, une lettre détaillant les modalités du futur dispositif français, qui fera l'objet d'une proposition ou d'un projet de loi.

François Fillon entend ainsi que "la Commission européenne puisse clôturer les procédures contentieuses en cours", relatives notamment aux tarifs réglementés.

Bruxelles accuse le gouvernement français de verrouiller le marché national de l'électricité pour protéger EDF.

La réforme du marché français s'articulera autour de trois objectifs, précise Matignon dans un communiqué :

- Préserver les tarifs réglementés de vente pour les ménages et les petites entreprises.

- Assurer le financement du parc de production existant et favoriser les nouveaux investissements.

- Favoriser la concurrence par un dispositif de régulation qui permettra à tous les fournisseurs d'électricité en France de s'approvisionner auprès d'EDF aux conditions économiques du parc nucléaire historique.

"La dynamique du marché qui en résultera entraînera la disparition des tarifs réglementés pour les grands clients en 2015", précise le communiqué.

"Le gouvernement souhaite que le cadre législatif soit adapté afin que la nouvelle organisation du marché français de l'électricité soit effective au 1er juillet 2010", ajoutent les services du Premier ministre.

source : http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/economie/20090915.REU2738/louverture_du_marche_de_lelectricite_effective_mi2010.html
6 commentaires - Voir | Rédiger
Offre électricite Particulier
Offre électricite Professionnels
Offre gaz

© Copyright TVH concept / Tous droits réservés - 2015 / Nous contacter - Mentions légales - Accès dossiers - Plan des actualités