comparatif
Offre ELECTRICITE
Offre GAZ
Les meilleures promos
direct energie

-10% sur l'electricité et le gaz avec l'offre Online via fournisseurelectricite.info
PROMO
direct energie

25€ de réduction sur votre 1ère facture en choisissant l'un de nos parrains ENI - il suffit de saisir le code du parrain au moment de l'inscription
PROMO
gdf suez

-8% sur le prix de votre consommation d'électricité
PROMO
Nous suivre
      

Dossier mode d'emploi

Sondage electricité/Gaz
Votre fournisseur d'electricité préféré ?
541 votes 32.2%
Direct Energie
730 votes 43.4%
EDF
148 votes 8.8%
GDF
141 votes 8.4%
Proxelia
48 votes 2.9%
Alterelec
74 votes 4.4%
PlaneteUI
 1682 votes Archives 
Zone admin
Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | »

les brèves

RTE va doubler les capacités d'interconnexion

Ajouté le 19/11/2013 - Auteur : jazz


Le gestionnaire du réseau électrique a annoncé, vendredi dernier, vouloir doubler ces capacités permettant d'échanger du courant entre les pays européens, dans les dix années à venir.

Ces interconnexions permettent à l'Hexagone d'échanger du courant avec les pays frontaliers. Actuellement ces capacités se situent à 10 gigawatts et le RTE (réseau de transport d’électricité), prévoit de les augmenter dans les dix prochaines années à venir entre la France et le réseau des pays voisins.

Un projet d’investissement estimé à 15 milliards d’euros, qui permettra de doubler les capacités d’interconnexions à 20 gigawatts.

RTE souhaite accélérer le développement des énergies renouvelables avec ce projet d’avenir à l’étude, surtout avec l’arrivée des « énergies vertes » (éolien, solaire) proposées chez tous les fournisseurs d’électricité EDF, GDF Suez, Direct Energie, Planète OUI et ENI.

L’interconnexion nécessitera une augmentation des capacités d’échange afin de stabiliser les déficits et excédents de production courant. Ce projet a aussi pour but d’éviter les ruptures d’énergie à l’avenir en cas de froid intense en période d’hiver.



RTE envisage en 2015, l’installation d’une liaison entre plus entre la France et l’Espagne qui passera par les Pyrénées et en 2019 une autre est prévue entre la Savoie et le Piémont en Italie. Pour 2020, sont projetés la mise en service de deux liaisons vers l’Espagne par le Golfe de Gascogne et vers la Grande-Bretagne.

La Belgique, l’Allemagne et la Suisse ne sont pas épargnés du plan décennal, des liaisons d’interconnexions sont aussi en pour parler.

Le RET prévoit la création ou le renforcement de 10.000 kms de liaisons qui doubleront les capacités d’interconnexion de la France avec le réseau des pays frontaliers. Ce plan décennal, demandera des investissements d’environ 1,5 milliard d’euros pour chaque année.

Le budget lié au réseau à haute tension représente environ 10 % des factures d’électricité des consommateurs Français mais ne devrait pas changer ces prochaines années malgré les nouveaux projets.

Comparez votre fournisseur électricité et gaz ici

Hausse des tarifs de l’électricité en janvier ?

Ajouté le 18/11/2013 - Auteur : jazz


Le prix de l'électricité, pourrait augmenter de 2,3 % au 1er janvier 2014 en plus de la majoration de 5 % des tarifs réglementés, enregistrée en août 2013 et qui se renouvellera au 1er août 2014.

En effet, une augmentation de la contribution au service public de l'électricité (CSPE) de l'ordre de 3 euros le mégawattheure (MWh) est à envisager pour janvier 2014.

Ceci ci dit, cette majoration des tarifs réglementés va combler la hausse du tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité (Turpe), pour la partie distribution.
Le prix d'acheminement de l'électricité est facturé aux consommateurs et vise à rémunérer ERDF, la filiale d'EDF en charge du réseau basse et moyenne tension. La CRE a préconisé que le Turpe, qui présente environ 47 % de la facture hors taxes des abonnés, augmente de 3,6 % en 2014.

En un an, les tarifs réglementés qui n'incluent pas les évolutions de la CSPE grimperont ainsi de 10 %.

Après la pluie, le beau temps ! le décret d’application de la loi Bottes signée en Avril dernier qui prévoit l’extension de la réduction aux foyers dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 2175 euros est enfin paru ce samedi au Journal Officiel.



Le gouvernement doutait de pouvoir mettre en place ce décret avant l’hiver, vu le nombre de foyers touchés par la précarité énergétique.

Cap21 (Citoyenneté, action, participation pour le xxie siècle avait insisté sur « ce fait », en qualifiant cette attitude « irresponsable » entre le discours sur la transition énergétique puis la réalité.

Ce décret permettra à 4 millions de foyers dont 8 millions de personnes en France, de bénéficier d’une réduction annuelle qui varie entre 71 et 140 euros pour l’électricité et pour le gaz entre 94 et 156 euros, en fonction du nombre de personnes dans le foyer. Ces tarifs sociaux sont rétroactifs au 1 novembre 2013 et les remises accordées seront déduites des prochaines factures.

Ce décret concernant les tarifs sociaux est valable chez tous les fournisseurs alternatifs ( EDF, GDF Suez, Direct Energie, ENI, Planète OUI, etc ..).

Comparez votre fournisseur électricité et gaz ici

2 commentaires - Voir | Rédiger

Un fournisseur Alternatif, pour 9 % de Français

Ajouté le 15/11/2013 - Auteur : jazz


Les Français sont inquiets par leur consommation d'électricité et gaz, en raison du coût de l'énergie qui prend une place de plus en plus importante dans leur budget. Près de la moitié des Français (44%) ont diminués la température durant l'hiver dernier pour alléger la facture.

Des factures pas assez claires selon 41% des Français. Plus de deux-tiers d'entre eux souhaitent une tarification en fonction de l’énergie consommée, sans frais fixe ni abonnement, pour simplifier leurs factures et permettre une meilleure comparaison entre les fournisseurs alternatifs.

Malgré l’ouverture à la concurrence, juste 9% des foyers ont opté pour un nouveau fournisseur d'électricité ou de gaz naturel soit GDF Suez, Direct Energie, Planète OUI, etc .., souvent par manque d'information et de tarifs attractifs.

Seulement un peu plus de 50 % des consommateurs sont au courant qu'ils peuvent changer de fournisseur pour un tiers en 2007.

Un tiers affirment connaitre les démarches nécessaires au changement mais une connaissance qui varie d'ailleurs de manière importante selon la catégorie socioprofessionnelle du chef de famille.
Encore un tiers des consommateurs interrogés pensent à tort que cette démarche est payante.

Les démarches concernant le changement de fournisseur ne sont pas toutes bien connues et cette méconnaissance est en partie alimentée par la confusion entre EDF et GDF Suez. Seuls 28% des foyers savent qu'il s'agit de deux entreprises concurrentes.



Les consommateurs les plus aisés et les plus jeunes sont généralement mieux informés que les ménages modestes et âgés, sur l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence depuis 6 ans.

La plupart des changements de fournisseur est dans la majorité des cas justifié par un prix plus compétitif, mais il est sur que contrairement au secteur des télécoms, les réductions proposées par les fournisseurs alternatifs d'électricité et de gaz peuvent paraître largement moins attractives.

Les consommateurs opte aussi pour un changement parce qu’ils souhaitent bénéficier de meilleurs services ou simplement à l’occasion d’un déménagement.

L'énergie reste une source d'inquiétude, elle est indispensable de veiller au confort chez soi.

Comparez votre fournisseur électricité et gaz ici

10 commentaires - Voir | Rédiger

Prix du gaz en baisse pour décembre 2013

Ajouté le 14/11/2013 - Auteur : jazz


On apprend selon le Figaro qu’après une nette hausse du prix du Gaz en novembre, c'est une très légère baisse des prix du gaz qui attend les consommateurs en cette fin d'année.

Au 1er décembre, les tarifs réglementés du gaz devraient en effet baisser de 0,1 à 0,3%, selon les différents modes d'utilisation de cette énergie. Pour les particuliers, la hausse est de 0,2 % pour le tarif de base (usage réservé à la cuisson), 0,3 % pour un double usage (cuisson et eau chaude) et 0,5 % pour le chauffage.

Les prix du pétrole se sont stabilisés au dessus de la barre des 100 dollars le baril, c’est pourquoi les consommateurs pourront bénéficier de « la tendance baissière » des tarifs.

Depuis le début de l’année, on note une augmentation des prix du gaz de 0,7 % et 0,8% incluant la réduction tarifaire qui devrait intervenir en décembre.

On compte 11 millions de foyers français abonnés au gaz, dont 9 millions de ménages restés fidèles aux tarifs réglementés de l'opérateur historique GDF Suez et les 2 millions de foyers restant sont répartis chez les concurrents Direct Energie, ENI ou encore Planète OUI.



Une réforme lancée fin d’année 2012 permet de publier et réviser les tarifs du gaz naturel chaque mois alors qu’avec l’ancien système, les prix étaient fixés tous les 3 mois. Au mois de novembre, les prix du gaz avaient augmenté de 0,6% en moyenne, la plus forte majoration depuis le mois de janvier, où la hausse avait atteint 2,4%.

Les tarifs sont depuis cette réforme orientés dans l’ensemble à la baisse ; cette nouvelle formule tarifaire a pour but de rendre le calcul moins dépendant des cours du pétrole.

Cette tendance à la baisse des prix du pétrole joue en faveur des consommateurs pour décembre 2013, de plus le gouvernement a indiqué cet automne que le décret visant à étendre le nombre de foyers bénéficiant des tarifs sociaux du gaz et de l'électricité avait été signé. Concrètement, le nombre de foyers concernés va passer de 2 à 4 millions, couvrant ainsi près de 8 millions de personnes.

Comparez votre fournisseur électricité et gaz ici

4 commentaires - Voir | Rédiger

Risque de pénurie de gaz cet hiver !

Ajouté le 13/11/2013 - Auteur : jazz


La semaine dernière, la prévision du gestionnaire du réseau de transport électrique « RTE », jugeait la situation satisfaisante pour la fourniture d'électricité cet hiver mais il n'en serait pas de même apparemment pour le gaz selon GRTgaz (principal gestionnaire de réseau gaz).

Le froid n’est pas encore tout à fait installé, mais le fournisseur GDF Suez s’inquiète sur l’équilibre entre l'offre et la demande pour les prochains mois.

Les analyses prévisionnelles faites par GRTgaz démontrent que le niveau de remplissage des sites de stockage, est nettement insuffisant pour être compensé en totalité par les autres points d'entrée en cas de pointe de froid. La situation est plus tendue que les hivers précédents et demande une extrême vigilance.

La situation actuelle des provisions découle du fait que la différence entre les tarifs de gaz d’été et d’hiver est minime alors que 4 ou 5 ans en arrière les tarifs proposés l’été étaient largement moins chers ce qui permettait aux fournisseurs de stocker.



Ceci dit un contrat est signé entre GRTgaz et les utilisateurs du réseau qui les oblige à répartir correctement leurs sources d’approvisionnement (sites de stockage, terminaux méthaniers, gazoducs) et si cela n’était pas suffisant, les fournisseurs GDF Suez, EDF, ENI et Direct Energie seraient obligés de modifier leur utilisation du système gazier.

Au niveau de l’électricité le RET n’a pas de soucis majeurs à signaler même en cas de froid intense, les importations nécessaires sont compatibles avec les capacités du réseau ainsi qu'avec les marges disponibles des pays limitrophes.

Seulement en 2016, des prévisions pourraient compliquer la situation, en cas de relance économique qui dynamiserait le besoin de puissance, c’est pourquoi la directrice du RET (Réseau de transport d'électricité) appelle régulièrement au renforcement des réseaux et des interconnexions électriques entre les pays européens.

Comparez votre fournisseur électricité et gaz ici

Edf annonce les tarifs sociaux dès le 1er Novembre

Ajouté le 12/11/2013 - Auteur : jazz


Le 5 novembre 2013, le gouvernement annonçait que le décret d’application de la loi Bottes signée en Avril dernier, serait impossible à mettre en place avant cet hiver comme convenu, vu le nombre de foyers touchés estimés à 4 millions.

De nouvelles mesures avaient été appliquées tout de même, concernant une trêve hivernale pour les coupures d'électricité et de gaz entre le 1er novembre et le 1er avril, comme pour les expulsions des logements.

Suite à ces décisions, CAP21 (citoyenneté, action, participation pour le 21ème siècle) avait montré son mécontentement par rapport à l’incompatibilité des discours, entre la transition énergétique et la mise en place d’actions et demandait des mesures concrètes et rapides qualifiant ce comportement d’intolérable.

Malgré ces dires, on apprend par ailleurs que cette semaine le ministère de l’Ecologie, devrait publier ce décret attendu depuis environ un mois qui permettra de faire bénéficier les foyers en situation précaire d’une réduction sur leurs factures d’énergie. Un décret long à mettre en place puisque il est destiné à augmenter de 1,7 à 4 millions les bénéficiaires des tarifs sociaux.

Il aura fallu huit ministères, pour appliquer ces mesures destinées à lutter contre la précarité énergétique accentuée après la hausse de 15 % du prix du KWH durant ces trois ans.



Dans les jours à venir, l’administration fiscale transmettra aux fournisseurs d’énergie les noms des bénéficiaires de la réduction tarifaire (bénéficiaires de la CMU ou de l'aide à la complémentaire santé (ACS), qui répercuteront immédiatement ces aides sur les factures des foyers concernés.

Avec 2 millions de foyers à traiter, le basculement risque de prendre plusieurs mois, c’est pourquoi le fournisseur EDF et son concurrent GDF Suez déclare mettre tout en œuvre pour que ces tarifs sociaux soient appliqués dès cet hiver sinon les remises seront rétroactives au 1 er novembre et déduites des prochaines factures.

Des mesures très importantes viennent d’être prises, qui seront valables aussi chez les fournisseurs alternatifs d’énergie comme Direct Energie, ENI, Planète OUI, Etc…

Les personnes en situation précaire pourront enfin avoir chaud cet hiver !

Comparez votre fournisseur électricité et gaz ici

1 commentaire - Voir | Rédiger

Pas de rupture d'énergie pour l'hiver 2013/2014

Ajouté le 08/11/2013 - Auteur : jazz


L’hiver dernier a été très rude jusqu’à atteindre des températures en dessous des normales saisonnières, EDF et les autres fournisseurs d'électricité ENI, Direct Energie, GDF Suez, etc .. avaient du faire appel à nos voisins pour couvrir nos besoins énergétiques.

Pour cet hiver, le cas ne devrait pas se représenter, tous les français auront de l’électricité à Noël, selon la prévision du gestionnaire du réseau de transport électrique RTE pour la saison 2013/2014.

Premièrement les conditions météo de l’hiver à venir sont conformes aux variables saisonnières, puis grâce à la disponibilité du parc de production français, en hausse de 1300 megawatts en moyenne par rapport à l’hiver dernier.

Ce constat est déduit par rapport à la stagnation de la consommation d’électricité mais aussi à l’augmentation des megawatts.



Les seules conditions pour lesquelles EDF et les autres fournisseurs devraient faire appel à l’étranger, seraient dans le cas, d'un froid intense 8° en dessous des normales saisonnières ou une dégradation de la disponibilité des moyens de production.

Deux hypothèses on été examinées par RET, en sachant que chaque degré en moins entraîne une consommation supplémentaire de 2 300 MW :

La première serait une période de froid continu et des températures de 6 à 8 degrés en dessous des moyennes, au moment où les jours sont les plus courts, entre la mi-janvier et la mi-février, la France devrait alors importer de l'électricité en provenance de ses voisins européens, pour combler un déficit situé entre 1 000 et 4 000 MW.

C'est d'ailleurs durant cette période, le 8 février 2012, à 19 heures, que la consommation française a atteint un pic historique avec 102 100 MW. Ce mercredi 6 novembre, à la même heure cette consommation s'élevait à 65 014 MW.

Deuxième hypothèse, la France se retrouverait en capacité exportatrice avec un hiver normal et une atonie de la consommation liée à la situation économique, mais aussi du fait de l'apport ponctuel de l'éolien et du solaire.

Dans tous les cas, le marché français ne serait pas totalement pris au dépourvu aujourd'hui en cas de situation critique grâce au fournisseur alternatifs Enercoop, Planète OUI qui repose sur le bénévolat et leur énergie 100 % renouvelable via le solaire, les éoliennes, l’hydraulique et le biogaz.

Comparez votre fournisseur électricité et gaz ici

3 commentaires - Voir | Rédiger

Branchez vous à l'écologie

Ajouté le 07/11/2013 - Auteur : jazz


Enercoop, est le fournisseur d’électricité alternatif qui propose des tarifs largement plus élevés que ceux d’EDF et ses concurrents GDF Suez, Planète OUI, ou Direct Energie.

Cette société coopérative se présente comme le seul fournisseur d’électricité à proposer une énergie 100 % renouvelable, via le solaire, les éoliennes, l’hydraulique et le biogaz, ce qui explique le prix. Mais cet argument peut-il suffire à convaincre les consommateurs ?

Les business angels (investisseurs de jeunes entreprises aux concepts novateurs), avaient étudié le projet lors de son démarrage en 2005 et n’ont pas eu une bonne impression générale. Ils n’ont pas cru en son fort potentiel de croissance puisque 50 % des bénéfices de cette société coopérative d’intérêt collectif sont réinvestis dans les énergies renouvelables.



Malgré des tarifs 20 % plus chers que le fournisseur historique EDF, Enercoop a déjà conquit 16 500 clients. Le fournisseur alternatif devrait réaliser 11 millions de chiffre d’affaires et 150 000 euros de résultats pour 2013.

Enercoop travail avec ses six coopératives régionales et compte sur l’ouverture de 3 autres d’ici fin de l’année 2014, puis rassemble des professionnels des énergies renouvelables, des collectivités locales, des acteurs de l'économie sociale et solidaire avec l’objectif de ne pas produire plus que les besoins des clients.

Chaque mois Enercoop comptabilise 300 souscriptions supplémentaires. Au rythme ou le prix de l’énergie augmente chez EDF, ceux d'Enercoop deviendront de plus en plus intéressants surtout qu’ils n’ont pas changé depuis 2005.

Actuellement, le fournisseur compte une clientèle essentiellement militante écolo, mais d’ici 2020 la société prévoit 150 000 consommateurs, donc projette de s’élargir afin de toucher le grand public.

Les financeurs solidaires ont répondu présent et l'histoire est en train de leur donner raison.

Les concurrents proposent aussi des offres vertes comme Direct Energie avec son offre « pur Jus », GDF Suez propose « Dolce vite 2 énergies Verte » et Planète OUI avec son offre d’électricité 100 % renouvelable.

Comparez votre fournisseur électricité et gaz ici

68 commentaires - Voir | Rédiger

Pourquoi changer de fournisseur d’énergie ?

Ajouté le 06/11/2013 - Auteur : jazz


Le marché de l’énergie s’est ouvert à la concurrence depuis 6 ans, désormais les consommateurs peuvent choisir leurs fournisseurs d’électricité et de gaz.

De nombreuses motivations sont valables pour changer de fournisseurs d’énergie, selon les ménages. Certains voient le côté écologique et d’autres souhaitent voir leur facture d’énergie diminuer.

Les consommateurs trouveront donc leur bonheur, chez les nouveaux revendeurs alternatifs Direct Energie, ENI et Planète OUI qui proposent des offres d’électricité vertes et moins chères que le premier producteur d’électricité mondial EDF.

Chez Direct Energie avec l’offre 100% online, les clients économiseront jusqu’à 7% sur le prix du kWh réglementé de l’électricité mais pourront aussi bénéficier de l’énergie verte.



Eni s'engage à vous faire bénéficier d'un prix fixe pendant 3 ans sans engagement ainsi qu’une offre « horizon planète » qui compense 100 % des émissions carbone liées à votre consommation.

Planète OUI vous propose un kWh 100% renouvelable au même prix que le tarif réglementé et 20% de réduction sur votre abonnement grâce aux services coopératifs Electréconso et Electrécolo.

Les consommateurs qui ont franchi le pas n’ont eu guère besoin de changer de compteur comme les rumeurs le disent et témoignent sur la qualité de la distribution qui reste inchangée puisque le gestionnaire de réseau ERDF assure le même service aux consommateurs, quel que soit le fournisseur, dans les mêmes délais et au même tarif.

D’autre part, selon la loi du 07 juin 2010, toute personne ayant choisi un fournisseur alternatif peut revenir quand il le souhaite au tarif réglementé d’EDF.

Enfin, ERDF s’occupe en général de l’installation et de la relève du compteur électrique des clients de tous les fournisseurs d’énergie sur son territoire.

Les consommateurs qui sont prêts à changer de fournisseur d’électricité, n’ont pas besoin de résilier leur contrat en cours, il leur suffit de souscrire un abonnement avec un nouveau fournisseur d’électricité en lui communiquant la date de changement de fournisseur.
Ils communiqueront le numéro de point de livraison qui figure sur leurs factures d’électricité. Le nouveau fournisseur d’électricité se charge de résilier l’ancien contrat.

Les fournisseurs d’énergie alternatifs affirment que cette opération est simple et ne dure que cinq minutes donc ne perdez plus de temps, comparez et choisissez votre fournisseur électricité et gaz ici pour commencer a faire des économies.

1 commentaire - Voir | Rédiger

CAP 21 demande l'application de la loi

Ajouté le 05/11/2013 - Auteur : jazz


Du 1er novembre au 15 mars, les fournisseurs d'électricité EDF, GDF Suez et Direct Energie ne pourront plus couper le gaz ou l'électricité. Cette protection des consommateurs découle de l’adoption par le Parlement de la loi Brottes sur la transition énergétique, en mars dernier. Malgré que la loi soit votée on attend toujours son décret d'application.

Le gouvernement avait promit d’adopter la loi Brottes signée en avril 2013, malheureusement, quatre millions de bénéficiaires ont été recensé et le décret d’application précisant les modalités de la loi n’est toujours pas paru et sera impossible à mettre en place pour cet hiver.



Cap21 (Citoyenneté, action, participation pour le xxie siècle) intervient et demande une "trêve hivernale" malgré le report de publication du décret signalé, qui a pour but de faire bénéficier les foyers en situation précaire, d’une réduction sur leurs factures d’énergie.

Cap21, demande de précipiter un peu les choses et explique que si la trêve n’arrête pas la dette, elle n'empêche pas d’en négocier les termes.

Cette année, la trêve hivernale ne sera plus seulement pour le logement, on constate quand même une légère avancée du gouvernement puisque du 1er novembre au 15 mars, les fournisseurs d'énergie n’auront plus le droit de couper le gaz ou l’électricité pour cause d’impayés. Un soulagement, dans un contexte où le prix de l'énergie augmente et où les foyers ont du mal à régler leurs factures.

En 2012, ils étaient près de 580 000 à avoir été privés d’électricité ou de gaz et vu la double augmentation des tarifs de l’électricité en 2013 et 2014, la situation doit être prise plus sérieusement très rapidement.

Malgré ce petit geste de la part du gouvernement, CAP21 estime qu’il y a urgence que cette situation prend une ampleur importante, il ne tolère pas l’incompatibilité des discours entre la transition énergétique et la mise en place d'actions.

Il qualifie cette attitude "irresponsable" entre le discours sur la transition énergétique puis la réalité. Il demande la mise en place d’une politique efficace d’accompagnement social et l’isolation des logements sociaux afin d’aider les personnes en situation précaire énergétique.

Comparez et choisissez votre fournisseur électricité et gaz ici pour commencer a faire des économies.

1 commentaire - Voir | Rédiger
Offre électricite Particulier
Offre électricite Professionnels
Offre gaz

© Copyright TVH concept / Tous droits réservés - 2015 / Nous contacter - Mentions légales - Accès dossiers - Plan des actualités