comparatif
Offre ELECTRICITE
Offre GAZ
Les meilleures promos
direct energie

-10% sur l'electricité et le gaz avec l'offre Online via fournisseurelectricite.info
PROMO
direct energie

25€ de réduction sur votre 1ère facture en choisissant l'un de nos parrains ENI - il suffit de saisir le code du parrain au moment de l'inscription
PROMO
gdf suez

-8% sur le prix de votre consommation d'électricité
PROMO
Nous suivre
      

Dossier mode d'emploi

Sondage electricité/Gaz
Votre fournisseur d'electricité préféré ?
541 votes 32.2%
Direct Energie
730 votes 43.4%
EDF
148 votes 8.8%
GDF
141 votes 8.4%
Proxelia
48 votes 2.9%
Alterelec
74 votes 4.4%
PlaneteUI
 1682 votes Archives 
Zone admin
Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | »

les brèves

Compteur Linky chez Direct Energie

Ajouté le 15/01/2014 - Auteur : jazz
Le compteur intelligent « LINKY » va être déployé d'ici 2020, mais déjà les associations de consommateurs comme l'UFC-Que Choisir dénoncent « une bonne occasion » pour les fournisseurs d’électricité de multiplier les offres commerciales plus chères.

Le fournisseur Direct Énergie est le premier à proposer une offre Tribu réservée aux consommateurs équipés de compteurs Linky.

Pour compenser l’absence de l’afficheur qui, dans le projet initial, devait permettre de suivre ses consommations d’électricité en temps réel, Direct Energie a trouvé la solution mais ce n’est pas gratuit !


En effet, le fournisseur alternatif propose la box Tribu qui permet de suivre ses consommations en temps réel, alors que le compteur Linky aurait dû le faire gratuitement, ce service est facturé au prix fort : + 6,80 € par mois sur le prix de l’abonnement TTC, soit une augmentation annuel de 81,60 € sur la facture !

Pas de doute, Linky est une excellente affaire… pour les fournisseurs d’électricité.

Direct Energie ajoute à son offre pour justifier son surcroît :

- Une facture calculée sur la consommation réelle, alors que cette fonction est prévue avec Linky, d’où l’intérêt de ce compteur, normalement pour les consommateurs

- Un détecteur de mouvement, qui surfe sur le besoin de se sentir en sécurité

- Un détecteur de fumée qui deviendra obligatoire dans tous les logements en mars 2015


Une fourniture incluse mais qui revient chère, puisqu’on trouve des modèles NF dans le commerce à 15 euros. On peut donc s’équiper pour l’équivalent de 2 à 3 mois d’offre Tribu alors que celle-ci engage pour deux ans, pour un coût de 163 €.

Il est possible de quitter le contrat Tribu de Direct Energie avant l’échéance des 24 mois sans pénalité financière comme la loi l’impose, mais il faut restituer le détecteur de fumée et le détecteur de mouvement, ou les acheter à Direct Énergie pour les garder, respectivement 25 € et 71 €.

Pour conclure, si on tient à s’équiper de ces dispositifs, il est plus intéressant de les acheter soi-même et pour bien choisir son fournisseur d’énergie comparer ici.

ENI : Le gaz compensé carbone

Ajouté le 14/01/2014 - Auteur : jazz
Des offres qui compensent les émissions de CO2 du gaz consommé, dites « vertes » ont récemment vu le jour dans le secteur gazier.

Ces offres ne correspondent pas au biogaz à proprement dit, car la quantité de biométhane injectée dans les réseaux de distribution de gaz naturel est encore trop faible.

Pour que Grdf puisse intégrer dans son réseau de distribution, le biogaz, il doit être enrichi en méthane et transformé en biométhane. Des processus encore compliqués et onéreux pour pouvoir commercialiser le biogaz dans des offres de gaz « vert » ou renouvelable.


Le consommateur soucieux de l’environnement peut toujours choisir une offre dite de gaz compensé carbone qui permet de compenser les émissions de gaz à effets de serre issues de la consommation de gaz naturel en un endroit, par la réduction de la même quantité de C02 rejeté dans l’atmosphère dans un autre endroit.

Des offres légèrement plus chères mais tout ou une partie de ce différentiel de prix est investi par le fournisseur dans des projets de réduction d’émission de gaz à effets de serre.

GDF Suez propose une offre « gaz compensé carbone » et il investit les ⅔ du différentiel de prix dans un Fonds Vert créé spécialement par l’entreprise.


Le fournisseur alternatif ENI présente l’offre « Horizon Planète » et le surplus tarifaire permet de participer à deux programmes environnementaux de soutien au développement des énergies renouvelables au Ghana et en Thaïlande.

La crise économique et financière actuelle peut freiner l’intérêt des consommateurs pour ces offres vertes, vu le surcoût tarifaire engendré pour un tel choix ce qui représente un véritable obstacle pour le consommateur.

Le fournisseur alternatif ENI, garantit un tarif du kWh inférieur à GDF Suez avec son offre gaz compensé carbone, ce qui permet au consommateur d’allier budget énergétique raisonnable et comportement écoresponsable.

En attendant les offres de gaz naturel vert, les offres compensées carbone ont une belle marge de progression à venir !

Comparez vos fournisseurs d'énergie Direct Energie, Planète OUI, , GDF Suez et EDF.

EDF : plus d'1 GW de projets éoliens au Texas

Ajouté le 13/01/2014 - Auteur : jazz
La filiale énergies renouvelables du groupe français EDF, nous apprend l'acquisition de son 6ème parc éolien, situé dans le comté d'Oldham au nord de l'Etat du Texas aux Etats-Unis :

Baptisé « Spinning Spur 3 », un projet d’une puissance de 194 MW qui devrait être livrés d’ici fin 2015.

Le projet de Spinning Spur 3 a été initialement mit en place par Cielo Wind Power LP.

La production d'électricité renouvelable sera fournie à 2 entités municipales dans le cadre d'un contrat d'achat d'une durée de 20 ans.


Le futur parc éolien de Spinning Spur 3 profitera des nouvelles lignes de raccordement ERCOT (Electricity Reliability Council of Texas) prévues pour relier la production d'énergie éolienne issue des « zones compétitives de production d'énergie renouvelable » aux zones à forte consommation d'électricité de l'Etat.

Plus de 40% des projets et des installations d’EDF Renewable Energy sont situé au Texas, Etat qui présente des conditions favorable à l’éolien, autant sur les plans économique et administratif que sur le plan climatique.

Grâce au Texas, EDF EN, s'est constitué en deux ans un portefeuille d'un gigawatt d'éolien en service.

► Fin d’année 2012, deux parcs éoliens (Spinning Spur 1 et Bobcat Bluff) ont été mis en oeuvre pour un total de 311 MW.

► Pour l’année 2013, Spinning Spur 3 est le 4ème chantier éolien, après Spinning Spur 2, Hereford et Longhorn d'un total de 755 MW de puissance installée, à avoir été lancé avant la fin de l'année 2013 et pouvant ainsi bénéficier d'un crédit d'impôt (Production Tax Credit) attribué aux installations de ce type.


La présence d’EDF EN au Texas pour des projets d’énergie renouvelable, constituent un élément clé sur la stratégie de croissance d'EDF Energies Nouvelles sur le marché américain.

La filiale compte désormais plus d’un gigawatt éolien au Texas, 755 MW en construction et 311 en service et s’assure une visibilité d'activité pour les deux prochaines années.

Comparez les prix chez les fournisseurs d'énergie, GDF Suez, Direct Energie et Planète OUI, etc ...

GDF SUEZ : Projets Eoliens en mer

Ajouté le 10/01/2014 - Auteur : jazz
GDF Suez, EDP Renouvelables, Neoen Marine et AREVA confirment leur intention de développer des projets éoliens en mer, concertés et respectueux de l'environnement local sur les zones du Tréport (Haute-Normandie - 500 MW) et des îles d'Yeu et Noirmoutier (Pays-de-la-Loire - 500 MW).

Un projet qui va crée près de 6 000 emplois directs et indirects, impliquant plus de 500 entreprises locales principalement situées en Normandie, en Picardie, en Bretagne et dans les Pays-de-la-Loire afin de construire un écosystème industriel local qui composera le socle de la filière française de l'éolien en mer.

Ces projets profitent aussi au développement de ports régionaux pour la fabrication des nacelles, des pales et des autres composants-clés des éoliennes, etc …


La Recherche & Développement s'inscrit également dans ces projets. AREVA a ainsi annoncé la création à Rouen d'un centre de R&D pour construire en France une filière de l'éolien en mer, exportable à l'international.

L'éolienne AREVA de 8 MW, est l’hôte choisie par GDF SUEZ, EDP Renouvelables et Neoen Marine, ce qui montre la qualité technologique qui caractérise l'offre du partenariat.


GDF SUEZ inscrit la croissance responsable au cœur de ses métiers (électricité, gaz naturel, services à l'énergie) pour relever les grands enjeux énergétiques et environnementaux : répondre aux besoins en énergie, assurer la sécurité d'approvisionnement, lutter contre les changements climatiques et optimiser l'utilisation des ressources.

Conscient des atouts de l’énergie éolienne, GDF SUEZ en développe la production depuis maintenant plusieurs années. Numéro 1 en France, le Groupe poursuit d’importants projets en Europe et dans le monde, et mise sur l’essor de cette énergie inépuisable et 100% verte.

Une énergie qui ne diffuse ni gaz à effet de serre, ni résidus toxiques, et répond ainsi aux objectifs du Groupe en matière de développement des énergies renouvelables. Ainsi, une éolienne de 1 MWe peut alimenter jusqu’à 1500 foyers en électricité.

GDF Suez compte 138 200 collaborateurs dans le monde pour un chiffre d'affaires en 2012 de 82 milliards d'euros.



Comparez vos fournisseurs d'énergie Direct Energie, Planète OUI et EDF.

Le Gaz devrait augmenter de 0,1% au 1er février

Ajouté le 09/01/2014 - Auteur : jazz
Une légère hausse des prix du gaz aura lieu au 1er février 2014. Les tarifs réglementés devraient en effet augmenter de 0,1% à compter de cette date. Une augmentation qui concerne les 6 millions de foyers qui se chauffent au gaz.

Le 1er janvier 2014, les tarifs du gaz avaient déjà subi une légère majoration de 0,38 %. Dans l’hexagone, les tarifs réglementés du gaz concernent environ 9 millions de ménages, sur un total de 11 millions de foyers français abonnés au gaz.

Malgré ces petites variations, le gaz naturel reste toujours le plus compétitif sur le marché de l’énergie.


Depuis plus d'un an, les tarifs gaziers sont désormais revus tous les mois et non plus tous les trimestres comme précédemment, selon une formule dont l'application est désormais quasi-automatique.

Le rythme mensuel permet en effet de beaucoup mieux lisser les variations que le schéma trimestriel adopté pendant plusieurs années. Cette méthode de calcul permet de suivre au mieux l’évolution d’un marché dorénavant ouvert aux fournisseurs alternatifs EDF, Direct Energie, ENI, Planète OUI, etc… et de donner plus de transparence à ses clients.

L’Etat était entièrement d’accord pour la révision des tarifs gaziers mensuels afin de limiter la hausse pour ne pas mécontenter l'opinion publique car auparavant, le schéma trimestriel donnait des variations plus importantes et débouchait souvent sur un psychodrame.


Or la loi stipule très précisément que les coûts d'approvisionnement de GDF Suez sont intégralement répercutés.

Pour l’année 2013, la hausse n'a pas excédé 0,5% en moyenne, les abonnés aux tarifs réglementés du gaz ont été pratiquement épargnés.

La dernière majoration la plus importante avait eu lieu en janvier 2012 (+2,1%) puis les prix étaient restés stables en mai et en octobre. Dans ce dossier de la fixation des tarifs du gaz, la Commission de régulation de l'énergie rend à chaque fois un avis consultatif.

Le gaz reste une énergie très abordable pour les foyers qui y ont accès.

Comparez vos fournisseurs d'énergie Direct Energie, Planète OUI et EDF.

GDF Suez investit en mer du Nord

Ajouté le 08/01/2014 - Auteur : jazz
GDF Suez a annoncé mardi 7 janvier la mise en production du gisement de gaz Juliet en mer du Nord, un projet de développement sous-marin situé à l’ouest de la mer du Nord méridionale, à 39 km à l’est de la côte du Lincolnshire au large du Royaume-Uni.

Cette première production de gaz vient du puits Ouest, le premier à être foré. Le deuxième puits (Juliet Est) rentrera certainement en production au premier trimestre 2014.

En phase plateau, la production de la plate-forme arrivera a environ 2,2 millions de mètres cubes journalier, soit 5 millions de barils équivalent pétrole à l’année.


Le Directeur Général Adjoint de GDF SUEZ, en charge de la branche Global Gaz & GNL, assure que le lancement de l’exploitation commerciale de Juliet est une étape importante et très attendue pour GDF SUEZ, qui devient maintenant un opérateur à part entière dans la production en mer du Nord.

Le Royaume-Uni est une région qui suit son développement grâce à l’utilisation efficace des équipements existants. GDF SUEZ souhaite continuer à exploiter les réserves du plateau continental Britannnique.

GDF SUEZ a découvert Juliet en décembre 2008 avec le puits vertical 47/14b-10 révélant un réservoir de gaz naturel. GDF SUEZ E&P UK Ltd (Opérateur) possède 51,56 % des parts, ses partenaires First Oil Expro Ltd 29,44 % et Hansa Hydrocarbons Ltd 19,00 %.


Juliet fait partie du réservoir Rotliegend-Leman et dispose de réserves brutes de 11,6 Mbep. Ce gisement, situé dans le bloc 47/14b, de la licence P614, représente un développement stratégique dans les zones de croissance de GDF SUEZ sur le plateau continental britannique.

Le gaz produit sera acheminé grâce à un gazoduc de 22 km vers la plate-forme Pickerill A pour être ensuite emmené en zone d’exportation existant vers le terminal gazier de Theddlethorpe GDF Suez est aussi l’opérateur du gisement Cygnus et de plusieurs licences situés en mer du Nord dans cette zone.

Comparez vos fournisseurs d'énergie Direct Energie, Planète OUI et EDF.

La production nucléaire d'EDF en baisse

Ajouté le 07/01/2014 - Auteur : jazz
Les centrales d'EDF ont fourni 403,7 térawattheures (TWh) en 2013. Une légère baisse de la production d'électricité des 58 réacteurs nucléaires français d'EDF, pour la deuxième année de suite.

Le fournisseur historique annonce ce mardi que la production d'électricité de ses 58 réacteurs nucléaires a reculé pour la deuxième année consécutive en 2013, avec une légère chute de 0,3% à 403,7 térawattheure.

Les températures douces expliquent la production moins importante que prévu d'électricité en décembre, avec une production restée à un niveau équivalent de celui de décembre 2012, également très doux.


La production nucléaire d'EDF en 2013 observe une légère diminution par rapport à 2012 (404,9 TWh). Le géant français de l'électricité précise que 2012 était une année bissextile, avec une journée de production supplémentaire en février. A données comparables, la production nucléaire est donc restée stable en 2013.

D’après EDF, la douceur climatique l’a obligé à garder 5 réacteurs à l'arrêt lors de la deuxième quinzaine de décembre et de diminuer la puissance de 7 à 8 autres réacteurs.

A l'automne dernier, EDF avait annoncé une prévision de 405 à 410 TWh pour sa production nucléaire. Un chiffre qui n'a pas été atteint alors que ses centrales étaient disponibles pour répondre à cet objectif de production.

Les températures du mois de décembre sont plus ou moins douces, jusqu'à 5°C au dessus des normales saisonnières, ce qui a freiné la demande d'électricité et ralenti sa consommation.


Par ailleurs, grâce au vent qui a soufflé fort en décembre, la production d'électricité d'origine éolienne a augmenté.

Le nucléaire reste tout de même la source de production majoritaire avec une part supérieure à 80% dans le parc de production d'EDF.

En ce moment, 54 des 58 réacteurs d'EDF sont couplés au réseau, un chiffre qui devrait passer à 56 d’ici la fin de la semaine vu les prévisions météo annoncées pour les dix prochains jours.

Comparez les prix chez les fournisseurs d'énergie, EDF, GDF Suez, Direct Energie et Planète OUI, etc ...

Nouveauté 2014 : Travaux d’économie d’énergie

Ajouté le 06/01/2014 - Auteur : jazz
Pour cette nouvelle année 2014, l’Etat veut encourager les ménages à se lancer dans des travaux d’économie d’énergie, pour cela, les principaux dispositifs d’aides de l’Etat ont été revus par la loi de Finances 2014.

Commençons par la TVA : le nouveau taux applicable passe à 5,5 %, pour les travaux de rénovation énergétique, c'est-à-dire les travaux de rénovation ou les travaux induits. Exemple : (changement des radiateurs lors de la mise en place d’un nouveau système de chauffage).

Pour les autres travaux de rénovation le taux de la TVA passe à 10 %. Le taux de TVA reste à 7 %, si le devis a été signé avant le 31 décembre 2013, avec un acompte de 30 % versé par le particulier avant cette date.


Les travaux devront être réalisés avant le 1er mars 2014 et le paiement du reste des travaux devra être versé avant le 15 mars 2014.

Certaines conditions du Crédit d’impôt développement durable (CIDD), ont changé. Il peut être accordé pour financer un bouquet de travaux, par exemple : (isolation et changement du système de chauffage). Les foyers les plus modestes pourront aussi en bénéficier (sous conditions de ressources), mais pour un seul type de travaux.


Les différents taux du CIDD passent pour 2014, à 2 contre 10. Pour les particuliers qui effectueront un seul type de travaux et pour les ménages à revenus modestes, le taux sera de 15 %. Pour les foyers sans conditions de ressources qui effectueront un bouquet de travaux le taux sera de 25 % et pourront bénéficier du CIDD sur 2 ans.

Le CIDD n’est pas valable pour les équipements de production d’électricité issus de l’énergie solaire et aux équipements de récupération et de traitement des eaux pluviales.

L’éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro), sera prolongé jusqu’au 31 décembre 2015, mais à compter du 1er juillet 2014, uniquement les travaux réalisés par les professionnels labellisés « RGE » (Reconnu Garant de l’Environnement) pourront être financés par un éco-PTZ.

Sous certaines conditions, les particuliers pourront cumuler éco-PTZ et CIDD.

Vous pouvez commencer par faire des économies en choisissant le fournisseur d'énergie qui conviendra le plus à votre budget en cliquant ici.

1 commentaire - Voir | Rédiger

Electricité : Plus de taxes = Hausse du tarif

Ajouté le 03/01/2014 - Auteur : jazz
Ces dix dernières années les trois contributions et taxes : la CSPE (Contribution au Service Public de l’Electricité), la CTA (Contribution Tarifaire d’Acheminement) et les TCFE (Taxes sur la Consommation Finale d’Electricité) ont augmentées d’environ 450 % ce qui représente un cinquième du budget électricité des entreprises.

Une part qui augmente étant donné l’évolution de +29 % sur la CTA en mai 2013 et de +20% pour la CSPE à compter de janvier 2014, ce qui justifie la hausse des tarifs de l’électricité.

La CSPE sert à dédommager EDF des coûts liés à l’obligation d’acheter de l’électricité produite à partir des énergies renouvelables. En effet, 39% des charges constatées de la CSPE sont induites par le surcoût de l’électricité produite par des panneaux photovoltaïques.


La CSPE est assurée d’augmenter encore dans les années à venir car le déficit d’EDF n’est pas complètement équilibré. Les entreprises doivent s’attendre à une explosion de la CSPE à l'instar de la EEG, tout comme l’Allemagne qui a connu en 2013 une augmentation de + 47% soit 52,77 €/MWh".

Pour se faire les entreprises doivent s’attendre à une augmentation minimum de trois euros par an pendant 5 ans. L’augmentation du coût fiscal de l’électricité provient aussi de la CTA, ainsi que des Taxes sur la Consommation Finale d’Electricité (TCFE), taxes dépendant notamment de la puissance souscrite.


Le constat sur les 10 dernières années montre nettement une hausse des taxes dans le budget énergie. Entre 2000 et 2014, pour un consommateur dont la puissance souscrite est supérieure à 250 kVA, les taxes étaient inexistantes en 2000 alors qu’au 1er janvier 2014, elles représenteront près de 25% de son budget.

Entre 2003 et fin 2013 le budget total hors TVA a augmenté de 27 % environ, tandis que la dépense englobant les différentes taxes et contributions a crû d’environ 450 %.

Comparez votre fournisseur électricité et gaz EDF, GDF Suez, Direct Energie, Planète OUI et ENI.

1 commentaire - Voir | Rédiger

L’énergie solaire, l’énergie de l’avenir ?

Ajouté le 02/01/2014 - Auteur : jazz
Les consommateurs d’électricité et de gaz connaissent encore mal les énergies renouvelables. Les enjeux de l’énergie solaire sont encore méconnus de la population alors qu’elle recèle un vrai potentiel à l’échelle de la mondiale.

L’objectif fixé pour la transition énergétique est de diminuer d’un facteur 4, les émissions de gaz à effet de serre.

Depuis des siècles, le soleil est la source de très nombreuses énergies qui nous entourent, une source de vie dont nos ancêtres ignoraient sa bienfaisance dans le monde.




En effet, l’énergie solaire est responsable de la mise en mouvement des masses d’eau d’où naissent les énergies marines, de l’air qui donne l’énergie éolienne, appelées « énergies renouvelables » puis du cycle de l’eau : énergie hydraulique et la photosynthèse (biomasse et hydrocarbures) qui sont les hydrocarbures fossiles.

Grâce aux rayons du soleil est issue l’énergie solaire. Cette énergie transforme le rayonnement solaire en électricité ou en chaleur.
Une technologie qui offre plusieurs types de centrales comme :

- photovoltaïque
- thermique
- thermodynamique (qui produit de l’électricité à partir de la chaleur).

Une légère augmentation de l’utilisation de ces énergies a été constatée en France, depuis le quatrième trimestre 2012.



Un domaine qui s’étend à l’international, puisque EDF Energie renouvelables (EN), s’installe à l’étranger avec la construction d’un parc photovoltaïque au Texas d’une puissance de 200 MWH. Un projet qui permettra de développer des infrastructures solaires, destiné à la construction et l’exploitation de projets photovoltaïques dans le pays.

Une opération qui portera à 561 MW les capacités d’électricité solaire de l’opérateur français, elle lui permettra également un partenariat avec la filière américaine, « General Motors ».

L’amélioration du bouquet énergétique Français via une diversification des sources et un usage plus important des énergies renouvelables, permettra de réduire à 50% la contribution du nucléaire de la France d'ici à 2025. Des engagements pris par le Gouvernement qui devront être respectés par les fournisseurs d’énergie, EDF, GDF Suez, Direct Energie, Eni, Planète OUI , etc….

Un marché très concurrentiel, c’est pourquoi le premier fournisseur d’énergie français, continue de faire valoir son savoir-faire à l’étranger..

Comparez votre fournisseur électricité et gaz

Offre électricite Particulier
Offre électricite Professionnels
Offre gaz

© Copyright TVH concept / Tous droits réservés - 2015 / Nous contacter - Mentions légales - Accès dossiers - Plan des actualités