comparatif
Offre ELECTRICITE
Offre GAZ
Les meilleures promos
direct energie

-10% sur l'electricité et le gaz via fournisseurelectricite.info
PROMO
direct energie

25€ de réduction sur votre 1ère facture en choisissant l'un de nos parrains ENI - il suffit de saisir le code du parrain au moment de l'inscription
PROMO
gdf suez

-8% sur le prix de votre consommation d'électricité
PROMO
Nous suivre
      

Dossier mode d'emploi

Sondage electricité/Gaz
Votre fournisseur d'electricité préféré ?
541 votes 32.2%
Direct Energie
730 votes 43.4%
EDF
148 votes 8.8%
GDF
141 votes 8.4%
Proxelia
48 votes 2.9%
Alterelec
74 votes 4.4%
PlaneteUI
 1682 votes Archives 
Zone admin
Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | »

les brèves

Tarifs du nucléaire

Ajouté le 19/02/2014 - Auteur : jazz
Le gouvernement devait fixer une nouvelle formule de calcul pour le prix de l’énergie nucléaire fin 2013, mais cette date a été reculée à la fin du premier trimestre.

L’Accès régulé à l'énergie nucléaire historique (Arenh) est actuellement fixé à 42 euros le mégawattheure (MWh).

Les concurrents du fournisseur historique ne sont pas très enchantés de cette décision et la tension monte autour de la fixation du prix de l'énergie nucléaire qu' EDF doit leurs vendre, pour qu’ils puissent le concurrencer.


Le fournisseur alternatifs Direct Energie déplore cette méthode de travail et craint devoir attendre le nouveau tarif de l’énergie nucléaire pas avant le 1er janvier 2015.

EDF plaide pour un montant encore supérieur, estimant que les coûts complets de son parc aboutissent autour de 50 euros le MWh. Un montant qui paraît peu probable, puisque le gouvernement souhaite le baisser de 2 ou 3 % à partir de 2015.

La CRE (Commission de régulation de l'énergie) examine sérieusement les comportements des acteurs de marché qui pourraient expliquer ce phénomène, ainsi que les coûts de fonctionnement du parc nucléaire déclarés par EDF.

Les industriels, qui défendent une baisse du prix, s'étonnent en tout cas de la résistance des prix de marché autour de 42 euros, alors que nos voisins allemands ont percé ce plancher et améliorent la compétitivité des entreprises allemandes.




Les clients industriels incitent le gouvernement pour qu'il fasse pression à EDF, afin qu’il maîtrise mieux ses coûts.

Selon une source industrielle, Bercy aurait notamment menacé EDF de ne plus couvrir dans le tarif réglementé ses certificats d'économie d'énergie (CEE) qui représentent une part non négligeable de ses coûts commerciaux, qu'au coût moyen de ses concurrents.

« Il ne faut pas seulement que les coûts d'EDF soient constatés, il faut qu'ils soient maîtrisés, par exemple par le biais d'un contrat de service public par lequel EDF s'engagerait », plaide Frank Roubanovitch, président du CLEEE, une association d'entreprises.

La Cour des comptes présentera au printemps le nouveau rapport sur les coûts du nucléaire d'EDF.

Comparez les tarifs de gaz chez les fournisseurs d'énergie Direct Energie, Planète OUI, , GDF Suez, ENI et EDF.

Gaz de houille

Ajouté le 18/02/2014 - Auteur : jazz
Le gaz de houille est présenté comme une alternative du gaz de schiste dont l’exploitation est interdite.

C’est aujourd’hui que le bureau du Schéma régional de développement économique (SRDE), de la région Nord-Pas-de-Calais, doit examiner le bilan d’une mission d’enquête sur l’exploitation du gaz de houille. Des travaux d'exploration dans le Nord-Pas-de-Calais pourraient débuter d’ici à la fin de l’année 2014.

L’année dernière la société European Gas Limited avait obtenu l’autorisation par le gouvernement d’effectuer un premier forage à 1 000 m de profondeur.


Selon l'Ineris, (l’Institut national de l’environnement industriel et des risques), le gaz de houille (ou gaz de charbon) est produit par la décomposition naturelle du charbon, d’où l’expression gaz de houille, il est aussi connu sous le nom de « grisou ». Il est souvent accompagné par d’autres gaz, en particulier le dioxyde de carbone.

L’exploitation de méthane issu des gisements de charbon s’est développé début des années 1980, particulièrement aux Etats-Unis, en Australie et au Canada. En Europe, plusieurs essais ont déjà été menés dans les principaux bassins houillers.

Pour exploiter cette ressource, des procédés de forages horizontaux sont imaginés. En forant les veines horizontalement grâce à un trépan d'une dizaine de centimètres de diamètre, donnant ainsi une porte de sortie au gaz.




Un gaz bon marché qui serait deux fois moins chère que le gaz importé aujourd’hui.

Selon l'Ineris (Institut national de l'environnement industriel et des risques, l’exploitation du gaz de houille n’est pas sans risque.

Trois enjeux critiques sont distingués :

- Les risques accidentels d’abord, comme la migration non-maîtrisée de gaz vers la surface ;

- Les impacts environnementaux (sur le niveau des nappes phréatiques, sur la qualité des eaux souterraines et de surface, sur la qualité de l’air et des sols, etc.) ;

- L’extraction du grisou implique la combustion d’une ressource fossile fortement émettrice en gaz à effet de serre (le méthane est un gaz à effet de serre dont le pouvoir de réchauffement est cent fois plus puissant que celui du CO2). La durée de vie dans l’atmosphère est cependant de 21 ans contre 100 ans pour le CO2.

Comparez les tarifs de gaz chez les fournisseurs d'énergie Direct Energie, Planète OUI, , GDF Suez, ENI et EDF.

Direct Energie : 3ème Trophée Qualiweb

Ajouté le 17/02/2014 - Auteur : jazz
La qualité de la relation client en ligne de Direct Energie, a été à nouveau récompensée, le 12 février 2014.

Direct Energie a remporté pour la troisième fois successive le Trophée Qualiweb 2014, de la relation client en ligne dans la catégorie « Services au Public » avec la note de 78,16/100.

La performance du service client en ligne de chaque entreprise est basée sur la qualité et le délai de réponse à plusieurs e-mails ciblés (informations, réclamations, assistance technique).


Ce trophée s'ajoute au prix « Elu Service Client de l'Année 2014 », obtenu dans la catégorie « Fournisseur d'électricité et de gaz » pour la 7ème année successive.

L’offre « Online » de Direct Energie propose une souscription et relation client entièrement digitales, ainsi qu'une remise de 10% sur l'électricité et le gaz. Lancée depuis 5 mois, cette offre 100 % WEB a séduit plus de 70% des nouveaux clients qui souscrivent une offre sur le site Internet de Direct Energie.

Le groupe a déjà conquis et fidélisé plus d'un million d’abonnés sur le marché de masse (800 000 clients en électricité et 250 000 en gaz, résidentiels et professionnels). Direct Energie s'est également développé auprès des entreprises et des collectivités locales (100 000 points de livraison).




Direct Énergie est un fournisseur privé d'électricité et de gaz apparu en France suite à la dérèglementation du marché, lancée en 1999 (ouverture aux industriels) et achevée en 2007 (ouverture aux particuliers), qui a mis fin au monopole d'EDF et de GDF Suez.

Né de la fusion avec Poweo le 11 juillet 2012, Direct energie est aujourd'hui le troisième acteur français de l'électricité et de gaz.

L’excellence opérationnelle a toujours été sa priorité depuis sa création. Aujourd’hui, une organisation adaptée, des process éprouvés, un système d’information performant permettent au quotidien de garantir qualité et efficacité tant dans l’acquisition de nouveaux clients que dans la gestion des clients existants.

En quelques années, Direct Energie s’est imposé comme une référence du service client et par sa capacité d’innover.

Comparez vos fournisseurs d'énergie ici.

2 commentaires - Voir | Rédiger

Les prévisions d’EDF pour 2015

Ajouté le 14/02/2014 - Auteur : jazz
Le fournisseur EDF a publié jeudi des résultats en nette hausse sur l'année 2013, portés par la France et ses réductions de coûts et a fait savoir qu'il prévoyait de générer un flux de trésorerie (cash-flow) positif en 2018.

L’énergéticien a réalisé des résultats solides en 2013, il inscrit un bénéfice net en hausse de 7,4% à 3,6 milliards d'euros et un chiffre d'affaires en progression de 4,7% à 75,6 milliards par rapport à 2012.

En 2013, ces investissements se sont élevés à 12,2 milliards d'euros, grâce à une trésorerie opérationnelle de 13 milliards d'euros environ, en hausse de 5,4% par rapport à l'année précédente.


En poursuivant ses efforts en matière de réduction de coûts, les objectifs d’investissements d’EDF devraient atteindre 14 milliards d’euros pour 2015. Un nouveau programme de contrôle de gestion opérationnel permettant de renforcer les méthodes et processus de suivi et d'optimisation des coûts est aussi prévu.

Une méthode qui permettra de dégager un flux de trésorerie opérationnel important, afin d’atteindre un pic d'investissements nets de 14 milliards d'euros en 2015.

En effet, le fournisseur prévoit de gros projets comme le terminal méthanier de Dunkerque et le réacteur nucléaire EPR de Flamanville, prévus pour 2015/ 2016 et il doit également décider de la construction de deux EPR à Hinkley Point, en Grande-Bretagne.




Une fois ces projets réalisés, EDF devrait atteindre un flux de trésorerie positif après dividendes en 2018. Son objectif de trésorerie exclut toutefois le projet de compteur électrique "intelligent" Linky, dont tous les foyers doivent être équipés entre 2016 et 2020, dont le coût est estimé à cinq milliards d'euros.

Les résultats 2013, sont supérieurs aux prévisions du groupe et démontrent qu’EDF est rigoureux et se tient à ses objectifs financiers.

Le groupe réalise une bonne performance opérationnelle grâce à la croissance soutenue des énergies renouvelables, de près de 23% en France, qui se traduit par une augmentation de la production générale du groupe.

Comparez les tarifs de l'électricité chez les fournisseurs d'énergie Direct Energie, Planète OUI, , GDF Suez, ENI et EDF.

GDF Suez peut exporter le gaz de schiste américain

Ajouté le 13/02/2014 - Auteur : jazz
Le ministère de l’Énergie américain (DoE) vient de donner l’autorisation à GDF Suez d’exporter du gaz de schiste américain, vers les pays non membres de l’Alena (accord de libre-échange nord-américain).

Concrètement, le terminal Cameron LNG implanté en Louisiane, dont GDF Suez est actionnaire, devrait pouvoir exporter du gaz de schiste.

La décision finale d’investissement du projet de liquéfaction Cameron est attendue cette année.


GDF Suez a signé en mai 2013, un accord de joint-venture avec Sempra, Mitsubishi et Mitsui pour le développement du projet Cameron LNG, dans lequel GDF Suez détiendra 16,6 % du projet mais surtout, l’énergéticien européen réservera 4 millions tonnes par an de gaz naturel liquéfié (GNL) sur les 12 millions de capacité total.

Ce qui représente une masse très conséquente pour GDF Suez qui opère aujourd’hui 16 millions de tonnes par an dans le monde et vise 20 millions de tonnes en 2020. Le français orientera une large partie de sa production vers les marchés émergents en particulier en Asie, à travers le canal de Panama.

Pour lancer ce gigantesque projet, le fournisseur GDF Suez doit obtenir l'évaluation de l’impact environnemental de la Commission Fédérale de Régulation de l'Energie (FERC), qui devrait être publiée dans les prochaines semaines.




Un feu vert qui permettra à GDF Suez et ses partenaires de lancer la construction de l’usine de liquéfaction de gaz et du terminal associé. Le coût de ce chantier est estimé à environ 10 milliards de dollars dont les premières productions sont prévues en 2017.

En tout, les Etats-Unis ont autorisé la construction de cinq terminaux de liquéfaction et d’exportation de gaz, ce qui représente un volume réduit par rapport aux flots de gaz de schiste qui se répandent sur le pays depuis six ans.

Ainsi l’administration américaine conserve un marché de gaz et de pétrole relativement fermé, ce qui lui permet de maintenir des prix bas des hydrocarbures et favoriser la compétitivité de l’industrie d’outre Atlantique.

Comparez les tarifs de l'électricité chez les fournisseurs d'énergie Direct Energie, Planète OUI, , GDF Suez, ENI et EDF.

Energie : Maison connectée

Ajouté le 12/02/2014 - Auteur : jazz
Des nouveaux systèmes domotiques promettent des économies sur les factures d’énergie grâce à des objets connectés sans fil.

Grâce à ce nouveau système, le consommateur aura un suivi de sa consommation en temps réel, via une application sur smartphone, il pourra consulter ses relevés de consommation et recevra des alertes et des conseils.

Grâce à son thermostat « intelligent » qui utilise des algorithmes complexes, les habitudes de consommation des habitants du logement sont analysées, ainsi le système domotique modifie la température du chauffage en conséquence.


Les offres de domotique liées à l’énergie se multiplient depuis quelques mois. Dans la plupart des cas, le système se compose de multiples petits appareils répartis dans la maison (capteurs, prises connectées, robinets pour radiateurs, etc.) qui communiquent sans fil avec un boîtier central, indépendant du compteur d’électricité, appelé « energy box ».

La hausse des prix de l’énergie, le développement des services du cloud et des big data ont entraîné le développement des « energy box ». Des énergéticiens aux opérateurs de téléphonie en passant par les équipementiers, tous sont entrés sur le marché.


Les services varient d’une box à l’autre, de l’affichage de la consommation au pilotage à distance des équipements, en passant par la création d’ambiances personnalisées, la détection de mouvements, etc.

En 2013, seulement quelques milliers d’utilisateurs ont adhéré à ses offres innovantes, un marché décevant par rapport à ce que les acteurs anticipaient il y a trois ou quatre ans.

Certainement dû au coût des « box » qui reste assez onéreux (plusieurs centaines d’euros), de plus ce système entre en compétition avec d’autres mesures de performance énergétique jugées plus prioritaires, comme l’isolation.

Les fournisseurs d’énergie, EDF, GDF Suez, etc .. sont certainement les mieux placés pour anticiper le lancement de ce nouveau système, en l’incluant dans leurs offres, en attendant qu’ERDF installe les 3 premiers millions de compteur Linky prévus d’ici à fin 2016.

C’est le cas de Direct Energie, qui a commencé à commercialiser une offre appelée Tribu, en aval du compteur Linky, qui permet aux consommateurs de suivre et piloter leurs consommations en temps réel via une connexion Internet, ordinateur, smart phone ou tablette.

Comparez vos fournisseurs d'énergie ici.

Centrales Nucléaires : Nouvelles Normes

Ajouté le 11/02/2014 - Auteur : jazz
Le parc nucléaire français pourrait subir un lifting en profondeur, puisque le gouvernement planche sur un projet de remplacement des centrales dont le fonctionnement est trop coûteux, par des EPR de troisième et quatrième génération.

Ce projet est destiné aux centrales dont le prolongement au-delà de 40 ans coûterait trop cher à l’électricien EDF.

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) impose au fournisseur d'électricité de mettre les centrales concernées aux nouvelles normes de sûreté, suite à l'accident survenu à Fukushima, en mars 2011 au Japon.


Une loi sur la transition énergétique est attendue pour cette année, un texte qui devrait renvoyer le président Hollande à sa promesse de réduire de 50% à 75 % la contribution du nucléaire dans sa production énergétique d'ici à 2025.

Pour commencer le président Hollande a décidé de fermer avant fin 2016 la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), dont la production manquante doit être compensée par celle du réacteur EPR en cours de construction à Flamanville (Manche).

De plus pour tenir sa promesse de campagne et atteindre les objectifs souhaités, François Hollande compte sur six millions d'habitants supplémentaires en 2025 et des nouvelles technologies gourmandes en électricité.




Par ailleurs, une forte augmentation des capacités de production d'énergies renouvelables en France entraînerait mécaniquement une dilution de la part du nucléaire dans la production française d'électricité. Le souhait du gouvernement, qui veut réduire le nucléaire de 50% dans les années à venir.

Le parc énergétique français ne produira que 60% des besoins du pays, le nucléaire en assumant bien 50%, comme promis.

La France deviendrait une vitrine idéale pour les géants de l'industrie nucléaire que sont Areva, Vinci ou Alstom, à la recherche de marchés extérieurs. Le gouvernement estime que le nucléaire s’inscrit très bien dans la logique de la transition énergétique puisque c’est une énergie qui n'émet pas de CO2.

Comparez les tarifs de l'électricité ici

1 commentaire - Voir | Rédiger

Réussite de l'opération UFC

Ajouté le 10/02/2014 - Auteur : jazz
UFC- Que choisir avait lancé le 15 octobre 2013 l’opération « Gaz moins cher », afin d’intensifier la concurrence dans le secteur du gaz à destination des particuliers. Les inscriptions étaient ouvertes jusqu’au 31 janvier 2014.

Ce jeudi, l'association a fait savoir que quelque 70.000 consommateurs de gaz naturel, soit la moitié des inscrits à l'opération d'abonnement groupé proposée par l'organisme, avaient finalement souscrit à l'offre du fournisseur alternatif belge Lampiris, partenaire de cette initiative.


Les consommateurs ayant participé à l'opération «Gaz moins cher», réaliseront une moyenne de 194 euros d’économies à l’année, sur une base de consommation de 17.600 kilowattheures (kWh).

Au total 13,7 millions d'euros d’économies réalisées pour 70.812 consommateurs particuliers qui ont choisi de souscrire à l’offre du fournisseur alternatif Lampiris.

Selon l’UFC, au 1er février, le prix du kWh de gaz proposé par Lampiris était de 15,5% moins cher que le tarif réglementé (hors taxes) appliqué par GDF Suez, soit 3,5 points de mieux que la meilleure offre du marché.

L'association se réjouit d’apporter un gain de pouvoir d'achat, avec un contrat sûr, plus protecteur des consommateurs que ceux habituellement proposés et en aidant l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence libre depuis 2007.




Grâce à cette campagne, le fournisseur Lampiris est très satisfait du résultat de l’opération, cela lui a permit de multiplié sa clientèle par presque 6.

Parallèlement les fournisseurs Direct Energie et GDF Suez ont choisi une offensive commerciale via des offres 100 % Web, pour ouvrir d’avantage le marché de l’énergie.

Pour Direct Energie, l'offre Online lancée depuis 5 mois, a attiré 70% des nouveaux clients qui bénéficient d'une remise immédiate de 10% sur le prix du kWh électricité et gaz, soit une économie pouvant aller jusqu'à 150 euros par an.

De son côté, GDF Suez propose une offre d’électricité e-dolce 100% Web, baptisée happ'e, qui récompense les clients fidèles, abonnés pour deux ans minimum, et leur offre un mois de consommation gratuite.

Comparez les tarifs de l'électricité ici

GDF SUEZ : Payer votre facture sur mobile

Ajouté le 07/02/2014 - Auteur : jazz
Depuis début février 2014, les clients de GDF Suez Dolce Vita peuvent régler leur facture via un flashcode ou un QR Code disponible sur leur mobile.

Pour les 2 millions de clients non mensualisés et n’ayant pas opté pour un prélèvement automatique, GDF SUEZ DolceVita lance un nouveau service à base de QR-Code et de smartphone qui va permettre de payer leur facture.

Dès ce mois-ci, les clients concernés pourront régler votre facture en toute simplicité.

Ce service s'ajoute à la palette des services développés pour faciliter le paiement de la facture.


Le principe n’est pas compliqué, le consommateur télécharge une app gratuite QR Code Reader disponible sur les plates-formes App Store, Google Play ou Windows Phone Store ( Backodo sur iOS / Android ou QR Code Reader sur Windows Phone, par exemple ).

Une fois l’application téléchargée, il lui suffira de scanner avec son mobile le flash code situé en bas de la facture papier reçue par courrier postal.

Apparaîtra alors une page web personnalisée indiquant son nom, son numéro de client, la date et le montant de la facture. Il ne restera alors qu’à choisir le mode de paiement (Visa, Mastercard ou Carte Bleue).


Le client valide le paiement en saisissant ses numéros de carte bancaire sur une page sécurisée. Pour davantage de sécurité et pour faciliter ses prochains paiements, le client pourra pré-remplir ses données bancaires dans son compte en ligne.

Après avoir scanné le flash code, il n’aura plus qu’à entrer le code de sécurité à trois chiffres au dos de sa carte pour confirmer le paiement.

Après la validation du paiement, un écran « facturette » apparait et confirme au client l’enregistrement de son paiement et il est immédiatement prélevé du montant de celle-ci sur son compte bancaire, ainsi le fournisseur GDF Suez améliore son service facturation.

Comparez les tarifs de l'électricité ici

2 commentaires - Voir | Rédiger

Le Gaz naturel/Biogaz

Ajouté le 06/02/2014 - Auteur : jazz
Qualifier le gaz naturel d'énergie renouvelable, peut paraitre bizarre dans l'esprit du consommateur, puisqu’en général, un gaz naturel fossile extrait des gisements d'hydrocarbures et la combustion dégage des gaz à effets de serre.

En effet, l'appellation "gaz naturel" présente deux réalités bien différentes, dont l'une permet de produire une énergie renouvelable.

Appelé aussi "biogaz", il se produit naturellement lors de la fermentation de biomasse dans les marais ou dans les décharges naturelles ou industriellement par procédés de méthanisation opérés dans les digesteurs afin de récupérer l’énergie produite.


Le biogaz produit par la méthanisation peut être valorisé de différentes manières :

- Par la production d’électricité et de chaleur combinée dans une centrale encogénération ;
- Par la production de chaleur qui sera consommée à proximité du site de production ;
- Par l’injection dans les réseaux de gaz naturel après une étape d’épuration (le biogaz devient alors du biométhane) ;
- Par la transformation en carburant sous forme de gaz naturel véhicule (GNV).

Selon l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), un système de cogénération permet ainsi de valoriser 35% de l'énergie primaire du biogaz sous forme d'électricité et jusqu'à 85% du total en tenant compte de la récupération totale de la chaleur produite par le module de cogénération.




La récupération du biogaz produit par les décharges est doublement intéressante car le méthane libéré dans l’atmosphère est un gaz à effet de serre bien plus puissant que le dioxyde de carbone (CO2) produit par sa combustion.

Aucun fournisseur d'énergie proposent à ce jour d'offre de gaz renouvelable, toutefois les consommateurs qui veulent préserver l'environnement peuvent choisir des offres de gaz écoresponsables.

Ces offres de gaz dites "compensées carbones » sont disponibles chez les fournisseurs GDF Suez ou ENI qui s'engagent à reverser une partie de votre facture dans des projets de réduction des gaz à effet de serre (soutien des énergies renouvelables etc).

En France, le dispositif mis en place pour soutenir le développement de ce gaz renouvelable, réside dans l'obligation d'achat de l'article L314-1 du Code de l'énergie. Ainsi, tout producteur d'électricité renouvelable peut vendre sa production à EDF ou à une entreprise locale de distribution à un prix déterminé par l'Etat.

Comparez les tarifs de l'électricité ici

Offre électricite Particulier
Offre électricite Professionnels
Offre gaz

© Copyright TVH concept / Tous droits réservés - 2015 / Nous contacter - Mentions légales - Accès dossiers - Plan des actualités