comparatif
Offre ELECTRICITE
Offre GAZ
Les meilleures promos
direct energie

-10% sur l'electricité et le gaz avec l'offre Online via fournisseurelectricite.info
PROMO
direct energie

25€ de réduction sur votre 1ère facture en choisissant l'un de nos parrains ENI - il suffit de saisir le code du parrain au moment de l'inscription
PROMO
gdf suez

-8% sur le prix de votre consommation d'électricité
PROMO
Nous suivre
      

Dossier mode d'emploi

Sondage electricité/Gaz
Votre fournisseur d'electricité préféré ?
541 votes 32.2%
Direct Energie
730 votes 43.4%
EDF
148 votes 8.8%
GDF
141 votes 8.4%
Proxelia
48 votes 2.9%
Alterelec
74 votes 4.4%
PlaneteUI
 1682 votes Archives 
Zone admin
Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | »

les brèves

EDF prêt pour sa recapitalisation de 4 milliards

Ajouté le 20/02/2017 - Auteur : jazz

Le conseil d'administration d'EDF réuni le 13 février 2017 a décidé d'engager une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires pour un montant total, prime d'émission incluse, d'environ 4 milliards d'euros.

Une véritable opération de sauvetage alors que le groupe est confronté à une situation financière difficile.


Cette opération, annoncée le 22 avril 2016 et autorisée en juillet dernier par l'assemblée des actionnaires, pourrait être bouclée avant la fin mars.

Tandis que l'Etat, actionnaire à 85,6 % d'EDF, a promis d'y souscrire à hauteur de 3 milliards d'euros, le PDG du groupe, Jean-Bernard Lévy, débutera un « road show » auprès des investisseurs pour les inciter à souscrire le milliard d'euros restant.

Négociée depuis quelques mois avec l'exécutif, l'opération est rendue nécessaire tant par l'environnement du groupe que par sa stratégie.



Depuis fin 2015, les prix de gros de l'électricité ont chuté fortement, restant sur des niveaux qui limitent la rentabilité d'EDF.

Avec la fin des tarifs réglementés pour les entreprises et les collectivités locales, le fournisseur historique a vu ses parts de marché et ses marges diminuées.

Le groupe a par ailleurs lancé le projet contesté de construction de deux réacteurs nucléaires EPR au Royaume-Uni pour 21 milliards d'euros, dont il prend 66,5 %, qu'il financera sur ses fonds propres.

Et pour éviter la faillite d'Areva, il doit clôturer d'ici à la fin de l'année l'acquisition d'au moins 51 % de son activité Réacteurs et services, valorisée 2,5 milliards d'euros en totalité.

L'annonce de l'augmentation de capital d'EDF s'est accompagnée d'une promesse de l'Etat de prendre une nouvelle fois son dividende en titres EDF plutôt qu'en espèces, alors que le gouvernement a reconnu une politique de dividende trop gourmande avec un taux de distribution entre 55 % et 65 %.

Alors que la capitalisation boursière d'EDF est passée sous les 20 milliards d'euros, avec une chute du cours de près de 30 % en 2016, EDF va proposer ses nouveaux titres en priorité aux investisseurs institutionnels.

Comparez les offres d'énergie des fournisseurs alternatifs, Direct Energie, Planète OUI, ENI, ENGIE et EDF.

Electricité : Exportation plombée en 2016

Ajouté le 16/02/2017 - Auteur : jazz

Le solde exportateur a baissé de 36,6% en 2016, ainsi, il atteint son plus bas niveau depuis 2010. La production d'électricité, elle, a reculé de 2,8% dû à l’arrêt de plusieurs réacteurs nucléaires pour des contrôles de sûreté, tandis que la consommation est restée stable.


Baisse de la production nucléaire

Le dernier bilan publié par RTE (gestionnaire du réseau français de transport d'électricité), rapporte que le solde des échanges transfrontaliers d'électricité de la France est resté positif en 2016 à hauteur de 39,1 TWh, mais a chuté de 36,6% en raison de la baisse de la production nucléaire.

La filiale du fournisseur historique EDF a souligné que ce solde était le plus bas depuis 2010, avec une chute des exports au cours du deuxième semestre.

Dans le détail, la baisse du solde exportateur atteint 29% environ avec la Grande-Bretagne, 27% avec la Suisse et 16% avec l'Italie.

Le solde des échanges français a même été légèrement importateur de 0,13 TWh en moyenne en décembre, ce qui n'était plus arrivé depuis février 2012.



La production totale d'électricité en France s'est repliée de 2,8% à 531,3 TWh en 2016 tandis que la consommation est restée stable, en données corrigées de l'aléa climatique, à un niveau de 473 TWh.

La production nucléaire (72,3% de la production totale en 2016) a baissé d'environ 8% en raison des arrêts pour maintenance et des contrôles de réacteurs exigés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) depuis le mois de novembre.

La production des énergies renouvelables c’est en revanche amélioré et couvert près de 20% de la consommation d'électricité grâce à des conditions météorologiques favorables, égalant le niveau record de 2014.

Le gestionnaire a aussi souligné le déficit d'offre d'électricité sur le territoire en janvier 2017, avec un niveau de consommation de 93.000 mégawatts (MW) à comparer avec des capacités de production de 90.000 MW.

Comparez les offres d'énergie des fournisseurs alternatifs, Direct Energie, Planète OUI, ENI, ENGIE et EDF.

Tarifs gaz: Augmentation de 2,6% en mars

Ajouté le 15/02/2017 - Auteur : jazz

A compter du 1er mars, les tarifs réglementés du gaz, appliqués par Engie (ex-GDF Suez), vont fortement augmenter.

Après une baisse de 0,6% au 1er février, les tarifs réglementés du gaz pour les particuliers (appliqués par Engie) enregistreront une hausse de 2,6% au 1er mars prochain.


L’énergéticien a déjà remis cette demande de révision tarifaire à la Commission de régulation de l'énergie (CRE), qui possède un avis consultatif dans ce dossier.

Mauvaise nouvelle pour les six millions de ménages concernés par cette mesure, qui n'auront sans doute pas oublié les 5% de majoration appliqués au 1er janvier, en raison de la hausse d'une taxe et des coûts d'approvisionnement d'ENGIE.

D'autant que les chaudières ont tendance à tourner à plein régime pendant cet hiver particulièrement rigoureux.

Ceux ne sont pas les énergéticiens qui vont s’en plaindre, au contraire, ils apprécient d'autant plus la situation, car l'hiver 2015-2016 avait été particulièrement doux, au point d'être considéré comme l'un des plus cléments depuis le début du XXème siècle.



Les cours du pétrole sont repartis à la hausse

Les tarifs sont revus tous les mois selon une formule de calcul qui prend notamment en compte l'évolution des tarifs sur le marché de gros du gaz et celle des cours du pétrole, qui sont repartis à la hausse ces dernières semaines.

Ainsi, vendredi dernier, le brent à Londres s'échangeait ainsi à plus de 56 dollars, en progression de 1,19 dollar par rapport à la clôture de la veille sur l'Intercontinental Exchange.

De son côté, le WTI à New York cotait à plus de 53 dollars.

Cette augmentation des cours témoigne du fait que les marchés croient que l'accord trouvé à la fin de l'année dernière entre l'Opep et les pays non-Opep sera effectivement appliqué.

Les deux parties se sont mises d'accord sur le principe d'une réduction des livraisons de 1,8 million de barils par jour.

En toile de fond, elles souhaitent que le baril s'installe durablement au dessus de la barre des 50 dollars, après une année 2016 où il atteint 44 dollars en moyenne (contre 55 en 2015).

Comparez les offres d'énergie des fournisseurs alternatifs, Direct Energie, Planète OUI, ENI, ENGIE et EDF.

Direct Energie vise 4M de clients d'ici 2020

Ajouté le 13/02/2017 - Auteur : jazz

Direct Energie, le 3ème fournisseur alternatif d'électricité et de gaz en France, vise 4 millions de clients d'ici 2020, contre 2,1 millions actuellement, et pourrait faire des acquisitions et se lancer dans de nouveaux pays, a déclaré vendredi son PDG, Xavier Caïtucoli.

Ces 4 millions de clients "sont dans notre viseur en termes de croissance organique, naturelle", a indiqué M.Caïtucoli, soulignant que c'est à peu près le chiffre auquel le groupe devrait parvenir d’ici 2020 en additionnant les 4.000 nouveaux clients par jour qu'il conquiert.


Direct Energie une entreprise solide

« Direct Energie est une entreprise solide, qui a des paramètres économiques de qualité, et n'est pas endettée donc on a une capacité de projection en croissance externe qui est significative », a-t-il ajouté.



L’énergéticien étudie les choses, tant en amont au niveau de la production qu'en aval au niveau de la distribution, sans toutefois annoncer d'opération d'acquisition précise pour 2017.

Direct Energie déjà présent en Belgique

Interrogé en outre sur les marchés à l’étranger, Xavier Caïtucoli a indiqué que Direct Energie était "effectivement une entreprise qui s'exporte depuis 2016 » puisqu'elle est présente "sur l'ensemble du territoire belge", même si cela représente "un peu moins de 100.000 clients".

Le groupe pourrait lorgner à l'étranger, notamment l'Espagne, l'Allemagne et le Royaume-Uni..

Troisième fournisseur français de l'électricité et du gaz avec 5% de parts de marché, Direct Energie a confirmé début novembre ses objectifs pour l'exercice 2016, soit "un parc clients de plus de 2 millions de sites", un chiffre d'affaires de plus de 1,5 milliard d'euros et un résultat opérationnel courant "de l'ordre de 85 millions d'euros".

Comparez les offres d'énergie des fournisseurs alternatifs, Direct Energie, Planète OUI, ENI, ENGIE et EDF.

Engie finalise des cessions d’actifs

Ajouté le 09/02/2017 - Auteur : jazz

Engie a annoncé mercredi la finalisation de la vente de plusieurs actifs aux États-Unis, en Inde et en Indonésie. Près de 7 milliards d'euros vont rentrer dans ses caisses.


Depuis l'annonce du plan de rotation d'actifs en février 2016, le groupe énergétique a ainsi signé des cessions à hauteur de 50 % de son objectif de 15 milliards d'euros prévus sur la période 2016-2018 dont 6,9 milliards finalisés à date.

Réduire l'exposition aux prix des commodités

Aux Etats-Unis, ENGIE a clôturé avec succès la vente de 8,7 GW d'actifs thermiques (8,0 GW à gaz et 0,7 GW à charbon), pour une valeur de 3,3 milliards de dollars.

La dette consolidée de l'énergéticien français va ainsi être réduite de 3 milliards d'euros.

En Amérique du Nord, ENGIE développe ses activités de production d'électricité principalement contractées, les services d'efficacité énergétique (via Cofely, Ecova, OpTerra et Green Charge Networks), la vente d'électricité au détail, le GNL de détail et les infrastructures de GNL, dont sa participation dans le projet de liquéfaction Cameron LNG actuellement en construction.



Diminuer l'empreinte carbone

ENGIE a également conclu la vente de ses participations dans Meenakshi et Paiton, respectivement en septembre 2016 et décembre 2016, deux centrales à charbon implantées en Inde et Indonésie, représentant une capacité de production électrique de 3 GW.

Elle entraîne en parallèle une réduction de 1,5 milliard d'euros de la dette nette consolidée d'ENGIE.

La participation d'ENGIE de 40,5 % dans la centrale électrique de Paiton (2 GW) en Indonésie a été vendue à Nebras Power Q.S.C. (« Nebras ») et certain(s) actionnaire(s) actuel(s) de Paiton.

La totalité de la participation d'ENGIE dans Meenakshi (0,3 GW installé, 0,7 GW en construction) a été vendue à India Power Corporation Limited ('IPCL'), une entreprise cotée au National Stock Exchange (NSE) en Inde.

Ces opérations sont en ligne avec l'ambition du Groupe de réduire sa capacité totale installée à partir de charbon.

Ces trois opérations représentent une réduction de 20% des capacités totales installées de production d'électricité d'ENGIE à partir de charbon.

Comparez les offres d'énergie des fournisseurs alternatifs, Direct Energie, Planète OUI, ENI, ENGIE et EDF.

Le dispositif ObjectifEcoEnergie

Ajouté le 08/02/2017 - Auteur : jazz

Grâce au dispositif ObjectifEcoEnergie, il est possible, sous condition de ressources, d’obtenir gratuitement des ampoules led mais aussi de faire isoler les combles de sa maison pour un euro.


Le froid qui a dernièrement frappé la France vient rappeler que lorsque son logement est mal isolé, le montant de la facture d’énergie peut monter en flèche.

ObjectifEcoEnergie

ObjectifEcoEnergie créé depuis 2010, anime des programmes d’économie d’énergie à destination des collectivités pour leurs administrés.

Ces programmes sont financés par les fournisseurs d’énergie, comme EDF.

Reduc-light est une distribution gratuite de pack de 5 ampoules led et Reduc-isol permet d’isoler les combles perdus des particuliers pour un euro.



Conditions de ressources

Ces dispositifs sont sous conditions de revenus données par le ministère du Développement durable en fonction du nombre d’occupants dans le foyer et de la déclaration fiscale.

Pour Reduc-light, 45 % de la population française est éligible. L’inscription se fait exclusivement par internet sur le site www.reduc-light.fr.

Un questionnaire est à remplir afin de vérifier les conditions de ressources.

Ce dispositif est valable en France et dans les Outremers.

D’après les statistiques nationales de durée d’éclairage, l’économie engendrée est de 80 % soit 8 euros par ampoules et par an.

Soit une quarantaine d’euros. Le prix moyen d’une ampoule led étant entre 8 et 10 euros, il faut multiplier là aussi par 5. Soit, un « cadeau » d’une cinquantaine d’euros…

Le programme Reduc-isol est plus récent, il a été lancé en septembre 2016. Le principe est le même que pour les ampoules, c’est sous condition de ressources.

L’inscription se fait là aussi sur le site www.reduc-isol.fr. Un technicien se rend ensuite sur place pour une visite du chantier afin de voir si la personne peut isoler ses combles.

Il s’agit de combles perdus, pas de combles aménageables.

Le procédé d’isolation est celui de la laine de roche soufflée; il est très utilisé en France.

Il peut donc concerner des maisons de campagne mais aussi de ville. C’est typiquement l’habitat des années 60 à 90, qui a parfois déjà été isolé avec des matériaux de l’époque. On peut donc revenir par-dessus et souffler.

La technique d’isolation soufflée se fait en 2 heures et permet de réaliser 30 % d’économie d’énergie.

Là aussi, ce programme est financé par le dispositif des certificats d’énergie, donc les fournisseurs d’énergie.

Comparez les offres d'énergie des fournisseurs alternatifs, Direct Energie, Planète OUI, ENI, ENGIE et EDF.

Le fournisseur vert EkWateur

Ajouté le 06/02/2017 - Auteur : jazz

ekWateur propose aux particuliers et depuis peu aux établissements publics de l’électricité renouvelable et du gaz.

Arrivé il y a 4 mois sur le marché français de l’énergie, ekWateur a rejoint les rangs des fournisseurs alternatifs (Direct Energie, Planète OUI, ENI, Lampiris, Enercoop, …) qui concurrencent les offres des monopoles historiques EDF et ENGIE (ex-Gdf-Suez).


L'entreprise se fournit elle-même auprès de Smart Grid Energy, spécialisé dans la gestion opérationnelle et la valorisation d’actifs de l’énergie pour le compte de tiers.

Engagée dans la transition énergétique, la jeune start-up aide aussi ses clients à produire de l’énergie dans l’objectif de leur racheter.

Elle s’appuie sur un modèle collaboratif avec, notamment, des clients qui sont rémunérés pour participer à l’activité.



Suivre les ventes et détecter les erreurs dans le traitement

La start-up digitale a retenu l'outil de Tableau Software dans ses versions online et desktop pour suivre quotidiennement ses ventes, analyser sa base de clients et pour détecter les erreurs.

La rapidité de prise en main du produit et la formation apportée par l’éditeur dès la phase de test gratuite ont apporté très rapidement une première série de réponses.

La possibilité de partager à distance, via le cloud, et de pouvoir disposer sans délai des données à jour a été par ailleurs très utile aux dirigeants lors de la phase de levée de fonds (ekWateur a annoncé en janvier une levée de 2 millions d'euros).

Cela leur a permis de présenter plusieurs fois par semaine l’évolution de la croissance aux investisseurs.

L’outil leur a aussi permis de faire des analyses sans le chercher en découvrant des corrélations improbables entre les données et des types de clients par canal d’acquisition.

La start-up a notamment pu constater que le pourcentage de clients mauvais payeurs était plus important sur certains canaux d’acquisition, ce qui lui apporte des éléments de négociation avec ces derniers.

Tableau sert également à analyser quotidiennement des données, par exemple pour traiter les clients en cours de bascule entre leur fournisseur précédent et EkWateur, pour détecter les problématiques de paiement, les attentes anormales sur les délais de rétractation, ainsi que les anomalies.

Les dossiers clients concernés peuvent alors être immédiatement extraits pour être traités.

Comparez les offres d'énergie des fournisseurs alternatifs, Direct Energie, Planète OUI, ENI, ENGIE et EDF.

Direct Energie a lancé son chatbot

Ajouté le 02/02/2017 - Auteur : jazz

Direct Energie vient d’ouvrir son chatbot à ses clients.

L'idée est d’assurer le suivi de souscription des contrats, en poussant à ses nouveaux clients des informations via leur espace client.


Les chatbots seraient-ils le nouveau passage obligatoire des marques pour améliorer leur relation client ?

Le fournisseur d'électricité et de gaz Direct Energie vient de lancer sur Messenger, le 23 janvier, son bot, afin de "pousser des informations" à ses clients, à un moment clé et stressant de leur parcours client : la souscription d'un contrat.

Ces premiers moments sont capitaux : rendez-vous de mise en service de l'électricité et/ou du gaz, mise à disposition de l'espace client et des échéanciers, ou encore, premières questions.



A quoi sert le chatbot ?

A la fin de la souscription sur le site, Direct Energie propose à ses clients "full Web" un suivi de souscription personnalisé et un accès privilégié à leur service client sur Facebook Messenger, via le bouton "envoyer vers Messenger".

Première étape sur la messagerie conversationnelle : l'envoi immédiat d'un message d'accueil sur le suivi de souscription ; puis, juste après, d'un récapitulatif du contrat souscrit.

Dans un laps de temps de dix jours, plusieurs autres messages sont envoyés, espacés de 24 à 48 heures, pour savoir à tout moment où en est l'activation de son compte, pour découvrir son espace client en vidéo, par exemple et choisir son mot de passe, pour parrainer de nouveaux clients ou, encore, pour télécharger l'application mobile.

Arrive un questionnaire de satisfaction constitué d'une note, de 1 à 5 étoiles, et d'un avis client.

Le fournisseur propose aux clients qui ne seraient pas satisfaits de leur expérience sur Messenger, et ayant attribué 1 ou 2 étoiles, d'être rappelés par un conseiller.

L'idée, à terme, en ajoutant régulièrement à ce bot de nouvelles fonctionnalités avec ou sans intelligence artificielle, est de faire de ce bot un canal de relation client complémentaire à ceux existants (espace client, appli mobile, téléphone, email...).

Comparez les offres d'énergie des fournisseurs alternatifs, Direct Energie, Planète OUI, ENI, ENGIE et EDF.

20% de l'électricité est issue des EnR

Ajouté le 01/02/2017 - Auteur : jazz

Selon un bilan publié par le Syndicat des énergies renouvelables (SER) mardi 31 janvier, les énergies renouvelables ont fourni 19,6% de l'électricité consommée en France en 2016, avec un parc total qui a atteint 45,8 gigawatts (GW).


Ce niveau de production avait déjà été enregistré en 2014, après un léger recul à 18,7% en 2015 sous l'effet cumulé d'une hausse de la consommation électrique globale et d'une baisse de la production hydraulique à cause d'une pluviométrie inférieure.

Avec 45,84 GW d'énergies renouvelables installées dans l’hexagone fin 2016, la France a atteint 89% de l'objectif fixé pour 2018 par la loi sur la transition énergétique.

En 2016, 2.188 mégawatts ont été raccordés, dont environ deux tiers (62%) dans l'éolien et plus d'un quart (26%) dans le solaire.

Le parc éolien affiche désormais 11.670 MW, avec 1.345 nouveaux mégawatts raccordés en 2016, une progression de 13% sur un an.

Ces chiffres sont les meilleurs jamais enregistrés pour la filière éolienne et traduisent notamment les effets des dispositions de simplification réglementaire prises ces dernières années.

Pour atteindre l'objectif fixé de 2018, il faudrait ajouter 1.665 mégawatts cette année et la même chose l'an prochain.



Les énergies renouvelables (éolien, solaire, hydroélectricité, biomasse, etc)

L'électricité éolienne a globalement couvert 4,3% de la consommation électrique en 2016.

La production est restée stable sur un an, du fait d'une ressource en vent "exceptionnellement peu disponible au cours du second semestre".

Le parc solaire a lui atteint 6.672 MW fin 2016, avec 576 nouveaux mégawatts raccordés au réseau, en recul de 36% par rapport à 2015.

Cette tendance "est appelée à s'inverser" cette année grâce au raccordement de projets lancés les années précédentes, selon le Syndicat des énergies renouvelables.

L'électricité solaire a couvert 1,7% de la consommation d’électricité l'an dernier (+11%).

Le parc hydraulique est lui resté stable à 25,4 GW et sa production, qui couvre 12,3% de la consommation de courant française, a enregistré une hausse de 9% grâce à des conditions météorologiques favorables au printemps.

Enfin, la filière des bioénergies électriques (biomasse) comptait fin 2016 1.918 MW de capacités, en progression de 13% avec 215 nouveaux mégawatts installés.

Elle couvre 1,4% de la consommation d’électricité et a déjà atteint l'objectif fixé par la loi sur la transition énergétique pour 2018.

Comparez les offres d'énergie des fournisseurs alternatifs, Direct Energie, Planète OUI, ENI, ENGIE et EDF.

L’autoconsommation bientôt autorisées ?

Ajouté le 26/01/2017 - Auteur : jazz

Un projet de loi incitant les particuliers comme les professionnels à ne plus vendre à EDF et Enercoop l'électricité qu'ils produisent grâce au soleil ou au vent, vient d’être approuvé par les sénateurs.


Le gouvernement, souhaite inciter les Français à être moins dépendants des fournisseurs d'électricité à travers son projet de loi relatif à l'autoconsommation d'électricité et à la production d'électricité renouvelable.

Ce projet qui avait été déposé mi-octobre à l'Assemblée nationale, a été adopté fin décembre par les députés (en première lecture.

Le mardi 24 janvier, les sénateurs ont à leur tour approuvé ce texte par 311 voix et 21 contre.

Ce projet de loi doit encore passer devant une commission mixte paritaire qui se chargé de trouver une version commune aux deux chambres.



Des batteries domestiques

Jusqu'à présent, l'absence de règles claires, n’incitait pas les particuliers et les entreprises à consommer l'électricité produite par leurs panneaux photovoltaïques ou leurs éoliennes domestiques.

De plus, l'intérêt économique de l'autoconsommation était limité à cause des prix bas de l'électricité et des tarifs attractifs de rachat du courant produit pratiqués par le fournisseur historique EDF et plus récemment par Enercoop.

Concrètement, si ce projet de loi venait à être adopté, les producteurs particuliers, pourraient ne plus injecter le courant qu'ils produisent dans le réseau électrique mais le stocker au moyen de batteries domestiques, réduisant ainsi leur consommation d'énergie auprès des fournisseurs (EDF, Direct Energie, Lampiris …).

Deux ordonnances ratifiées

Ce projet de loi ratifie également deux ordonnances publiées cet été. Elles obligent notamment les gestionnaires du réseau électrique à établir une définition claire des opérations d'autoconsommation collective et prévoient un tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité spécifique.

Un autre article du texte interdit la valorisation des garanties d'origine de la production d'électricité renouvelable, bénéficiant déjà d'un soutien public (obligation d'achat, complément de rémunération).

Comparez les offres d'énergie des fournisseurs alternatifs, Direct Energie, Planète OUI, ENI, ENGIE et EDF.

Offre électricite Particulier
Offre électricite Professionnels
Offre gaz

© Copyright TVH concept / Tous droits réservés - 2015 / Nous contacter - Mentions légales - Accès dossiers - Plan des actualités