comparatif
Offre ELECTRICITE
Offre GAZ
Les meilleures promos
direct energie

-10% sur l'electricité et le gaz via fournisseurelectricite.info
PROMO
direct energie

25€ de réduction sur votre 1ère facture en choisissant l'un de nos parrains ENI - il suffit de saisir le code du parrain au moment de l'inscription
PROMO
gdf suez

-8% sur le prix de votre consommation d'électricité
PROMO
Nous suivre
      

Dossier mode d'emploi

Sondage electricité/Gaz
Votre fournisseur d'electricité préféré ?
541 votes 32.2%
Direct Energie
730 votes 43.4%
EDF
148 votes 8.8%
GDF
141 votes 8.4%
Proxelia
48 votes 2.9%
Alterelec
74 votes 4.4%
PlaneteUI
 1682 votes Archives 
Zone admin

Comment la France produit-elle son courant ?

03/03/2017 - Lu 967 fois
Le Réseau de transport d'électricité (RTE) vient de publier le bilan électrique 2016. Ce rapport détaille précisément le mix électrique Français fin 2016.
Puissance et production pour chaque filière

En 2016, la production totale d’électricité française s’est affichée à 531,3 térawattheures (TWh), en baisse de 2,8% par rapport à 2015.

La consommation s’élève quant à elle à 483 TWh et, corrigée de l’effet météorologique, reste stable, à 473 TWh.

Si la France exporte plus d’électricité qu’elle n’en importe, le solde des échanges avec ses voisins recul de 36,6% et atteint 39,1 TWh. C’est son niveau le plus faible depuis 2010.

Sur l’année, le parc de production d’électricité installé progresse de 1.700 mégawatts (MW), pour atteindre 130,8 gigawatts (GW).

Il gagne 1.345 MW d’éolien, 576 MW de solaire, 215 MW de bioénergies et 51 MW d’hydraulique.

En revanche, le parc thermique à combustible fossile perd 488 MW au total.

La puissance installée totale du parc renouvelable atteint désormais 45,84 gigawatts (GW) pour une production de 94,7 TWh.

Une augmentation de 6,5 % par rapport à 2015. Les sources renouvelables assurent 17,8% de la production et couvrent 19,6% de la consommation française.

Soit 0,9% de plus qu’en 2015.

Le nucléaire en net recul

En 2016, la part du nucléaire dans la production d’électricité était de 72,3%, contre 76,3% en 2015. La production nucléaire perd ainsi 7,9%, à 384 TWh.

Ce recul est lié à l’arrêt de plusieurs réacteurs entre novembre et décembre pour cause de maintenance.

Début 2017, la situation est toujours tendue puisque plusieurs réacteurs nucléaires sont toujours à l’arrêt.

En janvier, les capacités de production étaient limitées à 90 GW, alors que la demande approchait 93 GW.



Nette croissance pour l’éolien, mais faible pour le solaire

En 2016, l’éolien a enregistré une forte croissance, avec 1.345 mégawatts (MW) raccordés sur l’année, soit 35% de plus qu’en 2015 (999 MW).

À la fin de l’année, le parc éolien français atteint 11,67 GW.

Malgré cette performance, les éoliennes n’ont produit que 20,7 térawattheures (TWh) en 2016, contre 21,1 TWh en 2015.

Pour cause, le vent a été faible entre le 2ème et le 4 ème trimestre, ce qui a engendré un facteur de charge éolien de 21,7 %, contre 24,5% en 2015.

L’éolien a permis de couvrir 4,3 % de la consommation électrique française.

Pour le solaire, la croissance est plus faible, avec 576 MW installé sur l’année, contre 895 MW en 2015.

Soit une baisse de 36% des nouvelles installations raccordées. Le parc solaire photovoltaïque atteint ainsi 6,67 GW.

S’il y a eu peu de vent en 2016, il y a en revanche du soleil.

La production photovoltaïque a ainsi grimpé de 11% pour atteindre 8,3 TWh. Ce qui a permis de couvrir 1,7% de la consommation électrique française.

Hausse des bioénergies et bonnes conditions pour les barrages

Les bioénergies électriques ont gagné 215 MW pour atteindre 1.918 MW, soit une hausse de 12,6 %.

881 MW fonctionnent avec des déchets ménagers comme combustible, 390 MW avec du biogaz, 591 MW avec le bois-énergie et autres biocombustibles renouvelables et 57 MW avec des déchets de papeterie.

La production renouvelable de la filière, hors électricité produite par des déchets ménagers, s’élève à 6,5 TWh sur l’année, en progression de 7,4 %.

En incluant la part non renouvelable, la production atteint 8,5 TWh.

Enfin, le parc hydraulique a gagné 51 MW en 2016, pour atteindre 25,48 GW.

La production a été de 59,2 TWh, soit 9% de plus qu’en 2015, grâce à des températures douces au printemps.

Cela a permis à la production hydraulique renouvelable de couvrir 12,2 % de la consommation électrique.

Le charbon et le fioul remplacés par le gaz et de renouvelables

Le charbon recule de 15,4% (à 7,3 TWh) et le fioul perd 13,1% (3,3 TWh). Le gaz gagne 60,8% et atteint une production de 35,3 TWh.

Cela en fait la 3ème énergie française, après le nucléaire et l’hydraulique.

Les énergies fossiles couvrent ensemble 8,6% de la production française.

Comparez les offres d'énergie des fournisseurs alternatifs, Direct Energie, Planète OUI, ENI, ENGIE et EDF.

Offre électricite Particulier
Offre électricite Professionnels
Offre gaz

© Copyright TVH concept / Tous droits réservés - 2015 / Nous contacter - Mentions légales - Accès dossiers - Plan des actualités