comparatif
Offre ELECTRICITE
Offre GAZ
Les meilleures promos
direct energie

-10% sur l'electricité et le gaz via fournisseurelectricite.info
PROMO
direct energie

25€ de réduction sur votre 1ère facture en choisissant l'un de nos parrains ENI - il suffit de saisir le code du parrain au moment de l'inscription
PROMO
gdf suez

-8% sur le prix de votre consommation d'électricité
PROMO
Nous suivre
      

Dossier mode d'emploi

Sondage electricité/Gaz
Votre fournisseur d'electricité préféré ?
541 votes 32.2%
Direct Energie
730 votes 43.4%
EDF
148 votes 8.8%
GDF
141 votes 8.4%
Proxelia
48 votes 2.9%
Alterelec
74 votes 4.4%
PlaneteUI
 1682 votes Archives 
Zone admin

Etiquette-énergie : Réforme du classement

17/03/2016 - Lu 1336 fois
Pour les consommateurs qui veulent soigner l'environnement et leur porte-monnaie, consulter l'étiquette-énergie d'un produit est devenu un réflexe pour choisir un appareil en fonction de ses performances énergétiques.
Mais le classement par lettre, de A à G, du plus écolo au moins économe, est victime de son succès et a besoin d'un grand nettoyage.

Si votre nouveau lave linge est noté "A+" et que vous pensez avoir fait à la fois une bonne affaire et une bonne action pour l’environnement, vérifiez de plus près.

La classification, révisée en 2010 par l'UE, a introduit de nouvelles catégories allant jusqu'à "A+++", une nuance qui échappe parfois aux consommateurs.

Par exemple, en ce qui concerne les machines à laver, A+ est de facto devenue la catégorie la moins performante, puisqu'on ne trouve plus d'appareil moins bien noté : l'évolution technologique, encouragée par les normes européennes d'"écoconception" a provoqué un encombrement des catégories supérieures.



Des économies perdues

Une étude récente réalisée en boutique, révèle que l'étiquette est mal faite dans un cas sur trois, ou absente une fois sur cinq.

Le gaspillage d'énergie est évalué à plus de 10 milliards d'euros d'économies annuelles en Europe et devraient revenir aux consommateurs.

Au total, les économies d'énergie liées à l'application des directives Ecoconception et Etiquetage énergétique sont estimées à 465 millions d'euros pour les foyers européens.

Mais du côté des industriels, le scepticisme prime. Ces derniers soutiennent un retour à l'échelle de A à G, le plus rapidement possible.

Pour certains produits, en revanche, il n'est pas nécessaire de réformer le classement à court terme. Par exemple parmi les chauffages, soumis à l'étiquette-énergie seulement depuis septembre 2015, très peu de pompes à chaleur ont reçu une classification élevée.

La révision sera bientôt entre les mains du Parlement et du Conseil européen. L’accord sera rendu fin 2016.

Etiquette 2.0

La proposition du parlementaire prévoit l'interdiction explicite de tout appareil visant à tromper les résultats d'un test de certification.

L’étiquette 2.0, avec un code pour obtenir plus d'informations depuis son Smartphone est en pourparler.

L'utilisation des nouvelles technologies permettrait d'introduire l'idée d'une "base de données produits".

Avec des données spécifiques, il serait possible de comparer les produits, ou encore adapter le choix d'un produit à chaque pays en livrant des informations sur le coût de l'énergie sur un territoire donné.

Pour résorber l'encombrement des catégories les plus élevées, la nouvelle législation prévoit de créer un mécanisme de révision automatique à partir du moment où une certaine proportion de modèles obtiendra la meilleure note.

Comparez les offres d'énergie des fournisseurs alternatifs, Direct Energie, Planète OUI, ENI, ENGIE et EDF.

Offre électricite Particulier
Offre électricite Professionnels
Offre gaz

© Copyright TVH concept / Tous droits réservés - 2015 / Nous contacter - Mentions légales - Accès dossiers - Plan des actualités